Racing 92 : La sélection portugaise bientôt renforcée par Gomes Sa ?



Le changement de règlement annoncé ce mercredi par World Rugby concernant les joueurs désireux de changer de nationalité sportive n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Patrice Lagisquet, ancien ailier international français et désormais sélectionneur du Portugal, voit d’un bon œil cette nouvelle règle qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2022. Pour l’AFP, l’homme de 59 ans a clairement annoncé ses velléités de rapatrier au Portugal le pilier du Racing 92 Cedate Gomes Sa en vue de la Coupe du Monde 2023 pour laquelle les Loups espèrent se qualifier. « Cela (le nouveau règlement, ndlr) permet d'avoir des joueurs sélectionnables que l'on n'avait pas envisagé, admet-il. Je pense à Gomes Sa, le pilier du Racing 92 qui était encore en équipe de France en 2018. Il est possible qu'on essaie de le sonder, qu'on voit si cela peut l'intéresser ou non. »

Cerqueira également visé


Aux yeux de World Rugby, le natif de Canchungo (Guinée-Bissau) rentre dans les clous pour porter le maillot portugais. Comme l’exige l’instance dirigeante du rugby international, Cedate Gomes Sa n’a plus porté le maillot de sa sélection depuis trois ans, en l’occurrence la France avec qui sa dernière cape remonte à novembre 2018, et a des parents portugais. Les cartes sont désormais dans les mains du joueur de 28 ans, qui n’est d’ailleurs pas le seul à être visé par Patrice Lagisquet. Le troisième ligne de Brive, Steevy Cerqueira, qui peut également évoluer en deuxième ligne, est lui aussi une priorité pour le Portugal, dont le désir via ce changement de règlement était de « sélectionner des joueurs d'origine portugaise qui avaient été sélectionnés avec les moins de 20 ans (France) et étaient bloqués » avec leur sélection, ce qui est son cas. Les Loups ont fait passer le message. Ils espèrent se renforcer par cette voie pour être au rendez-vous du Mondial 2023 en France. Une éventuelle deuxième participation après celle de 2007, déjà dans l'Hexagone.

>