"Angoissé Romain ? Non non, concentré, déterminé !", promet Milou Ntamack 

ICON SPORT

Faut-il s'inquiéter pour Romain Ntamack (20 ans, 8 sélections), plus jeune joueur français jamais titularisé dans une phase finale de Coupe du monde ? Pas le moins du monde pour son cher papa, Emile, qui en connaît rayon sur la pression dans cette compétition entre une demi-finale en 1995 et une finale en 1999 pour 'La Panthère'. 

"Angoissé (Romain) ? Non non non, après, il est concentré, déterminé..., souligne l'ancien ailier au micro du Club France Bleu Occitanie. Non, il est toujours très convaincu, Romain. Il y a toujours une petite boule, parce qu'on a envie de bien faire, mais après on attend qu'une chose maintenant, c'est le coup de sifflet de l'arbitre pour lâcher les chevaux. Il n'y a pas d'inquiétude sur leur niveau, lui, sur son âge, son expérience... Non non, on n'en parle jamais !"

Quant à la faible utilisation du fiston au poste d'ouvreur avec le Stade Toulousain la saison passée ? "Ça c'est des débats de gens extérieurs et de journalistes !, balaie 'Milou' d'un revers de main. Romain joue depuis tout jeune au numéro 10. C'est un poste qu'il maîtrise. Après, pour les besoins de l'équipe, le Stade le fait jouer aussi au centre. Soit on est capable, soit on ne l'est pas, tranche-t-il. Romain a toujours répondu présent et s'ils le mettent là, c'est qu'ils pensent qu'il est capable. C'est le terrain qui parle, malgré son trop peu d'expérience. Est-il en capacité ? Le terrain parle pour lui. Il faudra continuer à prouver, rien n'est acquis", conclut un papa forcément déjà très fier de voir la relève ainsi assurée.