Schwartzman revient de loin

Panoramic
A l’image d’Alexander Zverev, Diego Schwartzman a eu très chaud ce mercredi à Roland-Garros. L’Argentin, tête de série numéro 15, a dû remonter un retard de deux sets face à Jaume Munar. Mieux entrée dans le match, l’Espagnol a fait le break d’entrée avant de tenir sa mise en jeu puis de creuser l’écart et de prendre à nouveau le service du 16eme mondial. Un dernier jeu blanc a offert à Jaume Munar le premier set. Le deuxième n’a pas connu le même scenario avec deux joueurs qui ont aisément tenu leurs jeux de service et une seule balle de break pour Diego Schwartzman alors que l’Espagnol servait pour rester dans le set. Une occasion gâchée a longtemps pensé devoir regretter. En effet, dans la foulée, Jaume Munar a dominé le jeu décisif pour mener deux manches à rien. Dos au mur, Diego Schwartzman a haussé le ton dès le début du troisième set, menant très vite trois jeux à rien. Sans la moindre balle de break à sauver, l’Argentin a déroulé pour réduire l’écart sur un dernier jeu blanc. C’est ensuite une série de cinq jeux remportés consécutivement qui a permis à la tête de série numéro 15 de creuser l’écart dans le quatrième set. Après avoir sauvé deux balles de débreak, Diego Schwatzman a égalisé à deux manches partout à la première occasion. L’ultime manche a vu l’Argentin démarrer tambour battant et mener quatre jeux à rien. Si Jaume Munar a effacé un de ses deux breaks de retard, c’est pour mieux perdre une nouvelle fois son service derrière. La première balle de match aura été la bonne pour Diego Schwartzman (2-6, 6-7, 6-2, 6-2, 6-2 en 3h49’), qui aura Grigor Dimitrov ou Borna Coric sur son chemin au troisième tour des Internationaux de France.

>