Sakkari s'arrête dès le deuxième tour !

Panoramic
Après Barbora Krejcikova, c’est une autre demi-finaliste 2021 de Roland-Garros qui a été éliminée prématurément. Battue par la Tchèque l’an passé dans le dernier carré, Maria Sakkari a vu son parcours aux Internationaux de France prendre fin dès le deuxième tour. La Grecque a été prise à la gorge d’entrée de jeu, perdant son premier jeu de service et étant contrainte de courir derrière au score. Après avoir manqué une balle de débreak, la numéro 3 mondiale a serré le jeu pour écarter trois premières balles de set sur son service pour ensuite revenir à cinq jeux partout, non sans sauver une quatrième opportunité pour Karolina Muchova de virer en tête dans cette rencontre. Toujours en difficulté sur son service, Maria Sakkari a dû écarter trois nouvelles balles de set pour emmener son adversaire au jeu décisif. Les deux joueuses se sont alors rendu coup pour coup mais c’est bien la Tchèque qui a eu le dernier mot pour remporter assez logiquement ce premier set.


Sakkari a perdu ses nerfs


L’entame du deuxième set a vu les deux joueuses trembler sur leurs engagements respectifs. Après avoir chacune manqué une occasion de breaker l’autre, c’est Karolina Muchova qui a fait la course en tête à la sortie d’une série de trois jeux de service perdus consécutivement. Mais la 81eme mondiale, après avoir manqué deux balles de double break, a vu une Maria Sakkari très nerveuse revenir à quatre jeux partout. La Grecque s’est accrochée ensuite à son service pour emmener la Tchèque dans un deuxième jeu décisif. Un tiebreak qui a vu Karolina Muchova remporter les trois premiers points avant de concéder quatre des cinq suivants à la tête de série numéro 4 du tournoi. Un dernier coup de reins a permis à la 81eme joueuse mondiale d’empocher les trois derniers points et de réaliser une nouvelle sensation dans cette édition 2022 des Internationaux de France (7-6, 7-6 en 2h30’). Karolina Muchova va croiser le fer au troisième tour avec Amanda Anisimova, tête de série numéro 27, tombeuse de Donna Vekic (6-4, 6-1 en 1h17’).

>