Roland-Garros 2021 : Novak Djokovic, nouveau roi de Paris



Après quatre ans sous la domination de Rafael Nadal, un nouveau roi a été couronné sur la terre battue parisienne. Le numéro 1 mondial Novak Djokovic s’est imposé au terme d’une grande bataille face à Stefanos Tsitsipas et ce, après avoir été mené deux sets à zéro. Le Serbe devient le premier joueur depuis Gaston Gaudio en 2004 à rattraper un retard de deux manches en finale du Grand Chelem disputé Porte d’Auteuil. Grâce à ce succès, le « Djoker » est revenu à une unité du record de tournois du Grand Chelem remportés de Roger Federer et Rafael Nadal (19 contre 20). Il est également devenu le troisième joueur de l’histoire à avoir remporté l’ensemble des quatre Majeurs au minimum à deux reprises. Défait en demi-finale après 4h11' de jeu par Novak Djokovic, le Majorquin, quant à lui, a perdu pour la première fois un match sur terre battue après avoir empoché le premier set (il restait sur 117 victoires en autant de matchs). Autre particularité de cette édition 2021, le forfait de Roger Federer après sa victoire sur Dominik Koepfer lors du troisième tour. Le Suisse a préféré jeter l’éponge afin de se focaliser sur Wimbledon.

Instabilité chez les femmes


Rafael Nadal n’a pas réussi à garder sa couronne à Paris, Iga Swiatek, la lauréate l’an dernier, non plus. Pour la sixième année consécutive, une joueuse a remporté Roland-Garros tout en ayant un palmarès vierge en Grand Chelem. Et encore une fois, depuis 2014 et le sacre de Maria Sharapova, la tenante du titre n’a pas réussi à conserver son bien. Cette année, Barbora Krejcikova s’est imposée chez les femmes contre Anastasia Pavlyuchenkova en finale en trois sets. A noter que les quatre demi-finalistes étaient toutes novices dans un tournoi du Grand Chelem. Malgré des résultats tricolores assez pauvres en simple, la paire composée de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut a remporté le tournoi pour la seconde fois, après 2018, en s’imposant contre le duo Golubev/Bublik. Chez les juniors, les Bleus ont également brillé puisque les demi-finales du tournoi étaient 100% françaises. Lucas Van Assche a été titré en prenant le meilleur sur Arthur Fils tandis que Giovanni Mpetshi Perricard et Sean Cuenin composaient le reste du dernier carré.

>