Parry enchaîne face à Osorio

Panoramic

Diane Parry n’a pas subi de contre-coup. Après avoir signé une des performances les plus mémorables du premier tour des Internationaux de France, la Tricolore a continué sur sa lancée au moment d’affronter Maria Osorio sur le Court Simonne-Mathieu. Une rencontre dont les débuts ont été compliqué pour les deux joueuses. En effet, autant la Colombienne que la Française ont perdu leur premier jeu de service.

Toutefois, Diane Parry a continué son effort et est allé une nouvelle fois breaker son adversaire pour mener trois jeux à un. La 97eme mondiale a tout de suite maintenu sous l’eau la tête de Maria Osorio mais, menée quatre jeux à un, la Colombienne a réagi pour effacer immédiatement un de ses deux breaks de retard et a même une balle pour se relancer totalement dans cette première manche. C’est alors que Diane Parry, après avoir écarté cette balle de débreak, a pris une quatrième fois le service de son adversaire afin de remporter le premier set.


 

Parry a su retourner le match en sa faveur


Ne pouvant pas laisser la Française continuer ainsi, la 66eme joueuse mondiale a pris le taureau par les cornes. Le résultat a été un break dès le premier jeu de la deuxième manche. Menant alors trois jeux à un, Maria Osorio a perdu le fil de la rencontre. Si elle a eu trois balles pour prendre à nouveau le service de Diane Parry dans le septième jeu, c’est la Tricolore qui a terminé le match en boulet de canon.

Breakant deux fois la Colombienne, elle a enchaîné cinq jeux remportés et a conclu la rencontre sur un dernier jeu blanc dans l’euphorie d’un Court Simonne-Mathieu qui a vécu beaucoup d’émotions tout au long de cette quatrième journée des Internationaux de France. Avec cette victoire en deux manches (6-3, 6-3 en 1h20’), Diane Parry s’assure de réaliser le meilleur parcours de sa carrière à Roland-Garros, elle qui n’avait atteint le deuxième tour qu’une seule fois en 2019. Sur sa route, elle retrouvera Sloane Stephens, qui a dominé la tête de série numéro 26 Sorana Cirstea en trois manches (3-6, 6-2, 6-0 en 1h56’).

 


>