Osaka boycottera la presse !

Naomi Osaka ne donnera aucune conférence de presse pendant Roland-Garros. La Japonaise a décidé de boycotter les médias pendant le tournoi, qui débutera dimanche Porte d'Auteuil. Tard mercredi soir (un peu après minuit), la numéro 2 mondiale a expliqué dans un tweet qu'elle ne souhaitait pas s'exprimer cette année à Paris devant les journalistes, et ce dans le but de sauvegarder sa... santé mentale. La lauréate du dernier Open d'Australie estime en effet que rien n'est mis en place pour préserver les joueuses du circuit sur ce plan, et les sportives plus généralement, en premier lieu après une défaite. « J’ai souvent ressenti que les gens n’ont pas de considération pour la santé mentale des athlètes, et cela se confirme quand je vois une conférence où lorsque j’y participe. Je me suis souvent retrouvé à répondre à des questions qui ont déjà été posées plusieurs fois, ou des questions qui sèment le trouble dans nos esprits, et je ne vais pas me soumettre à des gens qui doutent de moi. »

« Les amendes ? Laissez-moi rire ! »

 



Un raisonnement conjugué à un agacement, visiblement très profond, qui a donc amené Osaka à prendre la décision de zapper la presse durant la quinzaine parisienne, et ce quelles que soient les sanctions (inévitables) auxquelles elle s'exposera Porte d'Auteuil en refusant de se prêter à cet exercice obligatoire pour les participantes du tournoi. L'athlète féminine la mieux rémunérée de tous les temps et à la liste de sponsors interminable préfère s'en amuser, certes avec beaucoup d'ironie. « Ne pas participer aux conférences n’a rien de personnel envers le tournoi, et quelques journalistes m’ont interviewé depuis que je suis jeune, et j’ai une relation amicale avec la plupart d’entre eux. Cependant, si les organisateurs pensent qu’ils peuvent continuer à nous dire "Passez devant la presse ou vous recevrez une amende", et continuent à ignorer la santé mentale des athlètes, qui sont la pièce centrale de cette coopération, alors laissez‐moi rire. Bref, j’espère que le montant considérable des amendes que je paierai ira à un organisme de charité pour la santé mentale » Pour la Japonaise, qui n'a encore jamais fait mieux que les seizièmes de finale à Paris (à trois reprises), ce Roland-Garros 2021 démarre fort !

 


>