Medvedev en échec face à Fucsovics, Thiem sans pitié pour Cilic, Auger-Aliassime sorti d'entrée !

Il s'en est fallu d'un rien que le choc du jour sur les courts de Roland-Garros ne fasse pschitt. Impitoyable envers l'ancien numéro 3 mondial, Dominic Thiem n'a pas été loin de passer Marin Cilic à la moulinette. Heureusement pour le Croate de 32 ans, il possède encore quelques coups dans sa raquette comme ceux qui lui avaient permis de jouer un vilain tour aux Bleus avec son pays en finale de la Coupe Davis 2018, du temps où la compétition se disputait encore dans son ancien format. Et l'Autrichien, pas encore parfaitement réglé sur ce nouveau court central Philippe-Chatrier (avec le toit fermé), lui a aussi offert quelques coups de pouces bienvenus. Autrement, cette confrontation qui aurait assurément donné lieu à une lutte farouche il y a quelques années encore, aurait tourné à la déculottée pour Cilic. Ce dernier a finalement réussi de marquer au moins trois jeux dans les trois sets (6-4, 6-3, 6-3, 2h06 de jeu). Il en a même inscrit quatre dans le premier en ayant la bonne idée de tout de suite répondre au break du numéro 3 mondial, signé d'entrée.



Toutefois sur l'ensemble de la partie, l'ex-rouleau compresseur du circuit redescendu à la 40eme place et qui n'a plus atteint les demi-finales dans un tournoi depuis 2018 n'a pas pesé lourd face au récent vainqueur de l'US Open. C'est bien simple : à chaque fois que Thiem a décidé de prendre l'échange à son compte, d'accélérer la cadence ou de conclure l'échange, notamment sur des revers long de ligne assez ahurissants, il a envoyé le Croate dans les cordes. Son poing, rageur, après le gain de certains points montre combien l'Autrichien se méfiait de celui qui avait soulevé lui aussi le trophée à Flushing Meadows, mais six ans avant Thiem. Le nouveau camarade de jeu de Novak Djokovic et Rafael Nadal sur le podium mondial s'est parfaitement sorti de ce qui avait tout d'un piège à ses yeux, même si Cilic ne l'a toujours pas battu alors que les deux hommes se jouaient lundi pour la quatrième fois.


Sock, le revenant


Finaliste l'année dernière, l'ex-compagnon de Kristina Mladenovic ne devrait pas être loin d'un premier sacre à Paris cette année. A moins que le revenant Jack Sock, qui n'avait plus passé un tour à Roland-Garros depuis quatre ans (il s'était arrêté en 16emes de finale), ne signe l'exploit de l'année au prochain tour face à celui que seul Rafael Nadal avait stoppé l'année dernière. En attendant d'éventuellement provoquer un petit tremblement de terre sur la Capitale, l'Américain resté longtemps sans classement ni la moindre victoire, la faute notamment à plusieurs blessures, peu de temps après avoir gagné Bercy, en 2017, et s'être ouvert les portes du Masters de cette même année (défaite en demi-finales) en arrachant une place de numéro 8 mondial, se contentera grandement de ce nouveau succès en Grand Chelem. D'autant que le cogneur du Nebraska a fait encore mieux qu'à l'US Open, où il avait battu l'Uruguayen Pablo Cuevas (60eme) au jeu décisif du cinquième set. Cette fois, un peu comme dans ses grandes heures, il a terrassé (6-4, 6-4, 6-3, en 1h58 de jeu) son compatriote et redoutable serveur de plus de deux mètres Reilly Opelka, 36eme au classement ATP. Un joli coup de celui qui avait donné un temps l'impression d'être perdu pour le tennis (Sock dispose de nouveau d'un classement, et occupait la 310eme place avant le début du tournoi). Redoutable relanceur, l'Américain est parvenu à dérégler complètement son compatriote pour s'imposer assez aisément à l'arrivée malgré un troisième et dernier set très accroché - le score est trompeur - sur le court numéro 12. Et c'est presque dans l'intimité que Sock a refait parler de lui. Pas banal. Tête de série numéro 26, Filip Krajinovic n'a pas tenu face à son compatriote Nikola Milojevic avec une défaite du Serbe en quatre manches (6-4, 3-6, 6-3, 6-1 en 3h14'). Pour sa part, la tête de série numéro 30, Jan-Lennard Struff, a pris le meilleur sur Frances Tiafoe (3-6, 7-6 (5), 6-3, 6-7, 6-3 en 4h00').

Auger-Aliassime au tapis, Fognini aussi !


Felix Auger-Aliassime (20 ans) ne gardera pas un bon souvenir de sa première participation au rendez-vous parisien. Deux semaines après avoir quitté l'US Open en huitièmes de finale après avoir reçu une petite correction face à Dominic Thiem, le petit prodige canadien qui donne de plus en plus de signes d'essoufflement, a quitté d'entrée le tournoi après sa défaite en trois sets (7-5, 6-3, 6-3, 2h35 de jeu) lundi face au modeste Japonais Yoshihito Nishioka, qui rend trente places (52eme) au classement ATP à la tête de série numéro 19 de ce Roland-Garros 2020. Dans un jour sans, Auger-Aliassime, peut-être perturbé par les conditions de jeu et (ou) le contexte, a donné un nombre incroyables de points à son adversaire (58 fautes directes, 6 doubles fautes). Pour ne rien arranger, s'il s'est procuré beaucoup d'occasions de se relancer dans cette partie (11 balles de break au total), il n'en a converties que très peu (deux). Pour le plus grand bonheur de Nishioka, qui a, lui, réussi à prendre deux fois le service du numéro 22 mondial dans chaque set (six fois au total), sur 13 opportunités à sa disposition. Excepté en début de premier set (il a mené 3-1), le Canadien n'a jamais inquiété le Japonais, qui n'avait pourtant gagné qu'un seul match jusqu'alors Porte d'Auteuil. La première sensation du tournoi. Fabio Fognini, tête de série numéro 14, a subi le même sort, s'inclinant en quatre manches face à Mikhail Kukushkin (7-5, 3-6, 7-6, 6-0 en 2h56'). Demi-finaliste à Rome puis Hambourg, la tête de série numéro 28 Casper Ruud n'a pas tremblé pour ses débuts Porte d'Auteuil. Le Norvégien a écarté le Japonais Yuichi Sugita en trois manches (6-1, 6-3, 6-1 en 1h35') et retrouvera l'Américain Tommy Paul au deuxième tour. Karen Khachanov a été exact au rendez-vous. La tête de série numéro 15 a dominé Kamil Majchrzak (7-6, 6-3, 6-3 en 1h59'). Menant deux manches à rien face à Tennys Sandgren, la tête de série numéro 29 Hubert Hurkacz a fini par craquer au cinquième set (7-5, 2-6, 4-7, 7-6, 11-9 en 4h34').


Enorme contre-performance pour Medvedev !


Une semaine après avoir été sorti d’entrée à Hambourg par Ugo Humbert, Daniil Medvedev a confirmé à Roland-Garros ne pas s’être adapté à la terre battue à la suite de sa demi-finale perdue à l’US Open face à Dominic Thiem. En effet, la tête de série numéro 4 de Roland-Garros est passé à côté de son match face à Marton Fucsovics. Si l’entame de la rencontre a été équilibrée, un signal d’alarme a été déclenché dès le premier jeu quand le Hongrois a tout de suite obtenu la première balle de break du match. Et, après une deuxième tentative manquée dans le septième jeu, le 63eme mondial a atteint son objectif pour conclure le premier set sur sa mise en jeu. La deuxième manche s’est montrée très indécise avec deux séquences de trois jeux où tant le Russe que le Hongrois ont perdu leur service avant de s’expliquer dans un jeu décisif nettement dominé par Marton Fucsovics. Dos au mur, Daniil Medvedev s’est d’un coup réveillé et, grâce à un double break et une plus grande solidité dans sa mise en jeu, a pu revenir à une manche de son adversaire. Mais ce n’était qu’un feu de paille de la part du 5eme joueur mondial. Le Hongrois a, en effet, repris sa domination d’entrée de quatrième manche avec un break autoritaire dans le deuxième jeu puis un deuxième dans le sixième jeu avant de conclure à sa première balle de match (6-4, 7-6, 2-6, 6-1 en 3h20’). Dans le même temps, Pablo Carreño-Busta s’est défait de John Millman malgré une troisième manche longtemps en faveur de l’Australien (6-3, 6-2, 7-5 en 2h17’).

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Ymer (SUE)
Dellien (BOL) - Berankis (LIT)
Galan (COL, LL) bat Norrie (GBR) : 4-6, 6-3, 5-7, 6-1, 6-1
Sandgren (USA) bat Hurkacz (POL, n°29) : 7-5, 2-6, 4-7, 7-6 (1), 11-9

Garin (CHI, n°20) - Kohlschreiber (ALL)
Humbert (FRA) - Polmans (AUS, LL)
Vesely (RTC) bat Broady (GBR, Q) : 6-2, 5-7, 6-3, 6-2
Khachanov (RUS, n°15) bat Majchrzak (POL) : 7-6 (3), 6-3, 6-3

Bautista Agut (ESP, n°10) - Gasquet (FRA)
Uchiyama (JAP) - Balazs (HON)
Pella (ARG) bat Caruso (ITA) : 7-6 (6), 6-7 (4), 7-5, 6-4
Carreño Busta (ESP, n°17) bat Millman (AUS) : 6-3, 6-2, 7-5

Struff (ALL, n°30) bat Tiafoe (USA) : 3-6, 7-6 (5), 6-3, 6-7 (2), 6-3
Altmaier (ALL, Q) bat Lopez (ESP) : 7-6 (1), 6-4, 6-4
Harris (AFS) - Popyrin (AUS)
Pospisil (CAN) - Berrettini (ITA n°7)

Fucsovics (HON) bat Medvedev (RUS, n°4) : 6-4, 7-6 (3), 2-6, 6-1
Ramos-Viñolas (ESP) bat Mannarino (FRA) : 6-4, 6-3, 6-0
Halys (FRA, WC) - Giron (USA)
Monteiro (BRE) - Basilashvili (GEO, n°31)

Lajovic (SER, n°22) - Mager (ITA)
Djere (SER) - Anderson (AFS)
Mayot (FRA, WC) - Davidovich Fokina (ESP)
Querrey (USA) - Rublev (RUS, n°13)

Shapovalov (CAN, n°9) - Simon (FRA)
Johnson (USA) - Carballes Baena (ESP)
Martin (SLQ) - Sousa (POR)
Barrere (FRA) - Dimitrov (BUL, n°18)

Milojevic (SER, Q) bat Krajinovic (SER, n°26) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-1
Bedene (SLO) bat Rinderknech (FRA, WC) : 6-2, 6-7 (7), 6-4, 6-4
Laaksonen (SUI, Q) - Cuevas (URU)
Munar (ESP) - Tsitsipas (GRE, n°5)

Bublik (KAZ) bat Monfils (FRA, n°8) : 6-4, 7-5, 3-6, 6-3
Sonego (ITA) bat Gomez (EQU, Q) : 6-7 (6), 6-3, 6-1, 6-7 (4), 6-3
Albot (MOL) bat Thompson (AUS) : 6-2, 6-4, 6-1
Fritz (USA, n°27) bat Machac (RTC, Q) : 7-5, 7-6 (2), 1-6, 2-6, 6-3

Gombos (SLQ) bat Coric (CRO, n°24) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-4
Rodionov (AUT, Q) bat Chardy (FRA) : 3-6, 4-6, 7-6 (6), 6-4, 10-8
Giustino (ITA, Q) bat Moutet (FRA) : 0-6, 7-6 (7), 7-6 (3), 2-6, 18-16
Schwartzman (ARG, n°12) bat Kecmanovic (SER) : 6-0, 6-1, 6-3

Wawrinka (SUI, n°16) bat Murray (GBR, WC) : 6-1, 6-3, 6-2
Koepfer (ALL) bat Hoang (FRA, WC) : 6-2, 3-6, 6-1, 6-1
Gaston (FRA, WC) bat Janvier (FRA, WC) : 7-6 (5), 6-4, 6-3
Nishioka (JAP) bat Auger-Aliassime (CAN, n°19) : 7-5, 6-3, 6-3

Ruud (NOR, n°28) bat Sugita (JAP) : 6-1, 6-3, 6-1
Paul (USA) bat Duckworth (AUS) : 6-2, 6-3, 6-2
Sock (USA, Q) bat Opelka (USA) : 6-4, 6-4, 6-3
Thiem (AUT, n°3) bat Cilic (CRO) : 6-4, 6-3, 6-3

A.Zverev (ALL, n°6) bat Novak (AUT) : 7-5, 6-2, 6-4
Herbert (FRA) bat Mmoh (USA, Q) : 6-3, 6-2, 6-3
Londero (ARG) bat Delbonis (ARG) : 6-4, 7-6 (1), 2-6, 1-6, 14-12
Cecchinato (ITA, Q) bat De Minaur (AUS, n°25) : 7-6 (9), 6-4, 6-0

Paire (FRA, n°23) bat Kwon (CdS) : 7-5, 6-4, 6-4
Coria (ARG) bat Jung (TAI, LL) : 7-5, 7-6 (6), 7-6 (3)
Bonzi (FRA, Q) bat Ruusuvuori (FIN) : 6-2, 6-4, 4-6, 6-4
Sinner (ITA) bat Goffin (BEL, n°11) : 7-5, 6-0, 6-3

Kukushkin (KAZ) bat Fognini (ITA, n°14) : 7-5, 3-6, 7-6 (1), 6-0
Martinez (ESP, Q) bat Vukic (AUS, Q) : 7-5, 6-4, 6-0
Korda (USA, Q) bat Seppi (ITA) : 6-2, 4-6, 6-3, 6-3
Isner (USA, n°21) bat Benchetrit (FRA, WC) : 6-4, 6-1, 6-3

Nishikori (JAP) bat Evans (GBR, n°32) : 1-6, 6-1, 7-6 (3), 1-6, 6-4
Travaglia (ITA) bat Andujar (ESP) : 6-3, 6-4, 6-4
McDonald (USA) bat Diez (CAN, Q) : 4-6, 6-3, 6-3, 6-4
Nadal (ESP, n°2) bat Gerasimov (BIE) : 6-4, 6-4, 6-2