Alcaraz démarre par une démonstration face à Londero

Panoramic
Il était sans doute le joueur le plus attendu de cette première journée. Tête de série numéro 6 des Internationaux de France et candidat assumé à la victoire, Carlos Alcaraz a démarré son Roland-Garros avec une démonstration de force face à Juan Ignacio Londero, issu des qualifications. Toutefois, l’Espagnol a démarré piano cette rencontre. S’il n’a jamais été mis en véritable difficulté sur son service durant la première manche, le 6eme joueur mondial n’a pas su mettre son adversaire en mauvaise posture… jusqu’au dixième jeu. Sur sa seule balle de break du set, Carlos Alcaraz est allé chercher le service de l’Argentin pour prendre l’ascendant. Le deuxième set a démarré sur le même tempo que le premier, avec aucun des deux joueurs qui a tremblé au moment de servir. Carlos Alcaraz a alors poursuivi sa montée en régime et a posé de plus en plus de problèmes au 141eme mondial.


Alcaraz est monté en puissance


Convertissant ses deux balles de break, l’Espagnol a enchaîné quatre jeux consécutifs pour mener deux manches à rien en moins d’une heure et demie. Le dernier set a été une véritable formalité pour Carlos Alcaraz. Prenant d’entrée le service de Juan Ignacio Londero, la tête de série numéro 6 de Roland-Garros a ensuite dû s’employer pour prendre à nouveau le service de l’Argentin. A la septième balle de break, le Murcian est parvenu à ses fins. Imperturbable au service, Carlos Alcaraz n’a pas perdu de temps et est allé chercher la victoire sur l’engagement de Juan Ignacio Londero. L’Espagnol s’impose sans forcer son talent sur le Court Philippe-Chatrier (6-4, 6-2, 6-0 en 1h52’) et fait le plein de confiance avant de croiser le fer au deuxième tour avec son compatriote Albert Ramos-Viñolas, tombeur de Thanasi Kokkinakis en quatre manches ce dimanche.

>