Jeep Elite : Monaco favorable à l'idée d'une bulle


La bulle d’Orlando a fait des envieux ! Alors que la saison NBA a pu se terminer sans problème (aucun cas positif au covid-19 !) en Floride entre juillet et octobre, d’autres ont envie de suivre cet exemple pour poursuivre leur saison dans de bonnes conditions, alors que la pandémie de coronavirus continue de sévir. C’est le cas d’Olesky Yefimov, le directeur exécutif de l’AS Monaco basket, qui s’est dit favorable à l’instauration d’une bulle pour poursuivre la saison de Jeep Elite. « En étant réalistes, il y a peu de chances que le confinement en France s’arrête en décembre, peu de chances que le championnat reprenne son cours normal à brève échéance. Le modèle de la bulle présente de nombreux avantages : la sécurité sanitaire, la résolution du thème du coût des transports et de leur complexité et la qualité de la retransmission télé. On peut aussi imaginer une bonne visibilité pour les sponsors avec des emplacements réservés pour chaque club sur le parquet », a-t-il déclaré dans les colonnes de Monaco-Matin.

Tony Parker n'est pas contre non plus


A ce jour, la Ligue nationale de basket a décidé de poursuivre la saison de Jeep Elite jusqu’au 1er décembre, date minimum de la fin du reconfinement, avec les clubs qui le souhaitent. Trois équipes (celles au budget le plus important) ont accepté de jouer à huis clos (et donc sans revenus) à domicile : Monaco, l’ASVEL et Boulogne-Levallois. La semaine passée, dans L’Equipe, le patron de l’ASVEL Tony Parker, très inquiet pour l’avenir du basket français s’il ne reçoit pas d’aides de l’Etat, avait également évoqué l’idée de la bulle : "Je pense qu’il faut qu’on l’étudie. Ça a très bien marché pour la NBA, l’Euroligue en a discuté aussi. Pour l’instant, on ne se rend pas compte de ce que ça peut coûter. Il faut évaluer tout ça. Monaco, Lyon ou Paris sont les trois endroits où l’on pourrait faire une bulle, où il y aurait assez d’hôtels pour tout le monde, selon les budgets de chacun. C’est à étudier » Si le confinement venait à se poursuivre, la LNB étudiera forcément cette solution.