Jeep Elite (J19) : Encore une victoire pour Monaco, Dijon et Boulogne-Levallois ne cèdent pas de terrain.

Monaco ne lâche pas sa place de leader. Dans un match qu’ils ont dominé quasiment de bout en bout, les joueurs de la « Roca Team » ont pris le meilleur sur Pau-Lacq-Orthez. Les Béarnais n’ont mené au score qu’à deux reprises et avec deux points d’avance maximum : en tout début de match puis, grâce à un 15-2 en tout début de deuxième quart-temps. Le reste du match, les coéquipiers de Justin Dentmon (16 points) ont subi le jeu face à des Monégasques emmenés par l’inévitable Dee Bost (19 points) et un précieux Paul Lacombe (9 passes décisives). Ce n’est toutefois qu’après la mi-temps que les joueurs de la Principauté ont réellement pris leur aises au score, avec 18 points d’avance au terme du troisième quart-temps. Un effort poursuivi en début de quatrième quart-temps, avec un écart maximal poussé à 27 points, avant une baisse d’intensité qui a permis à l’Elan Béarnais de se rapprocher pour s’incliner de 13 points (89-76). Face à Bourg-en-Bresse, l’ASVEL n’aura pas le droit à l’erreur pour tenir le rythme des joueurs de Sasa Obradovic.

Dijon et Boulogne-Levallois assurent


Derrière Monaco et l’ASVEL, deux équipes ne lâchent rien : Dijon et Boulogne-Levallois. Face à Cholet, les joueurs de la JDA ont mal démarré avant un deuxième quart-temps canon. Les coéquipiers de Rasheed Sulaimon (20 points) et Richard Solomon (12 points, 12 rebonds) ont fait voler en éclats la défense choletaise avec un 26-9 durant ces dix minutes avant la mi-temps qui a donné le ton de la fin du match. Malgré les 16 points et 9 passes de Michael Stockton, les Choletais n’ont jamais su répondre à la puissance de tir dijonnaise. La JDA s’impose de 29 points (97-68) et conforte sa troisième place du classement devant Boulogne-Levallois. En déplacement sur le parquet de Chalon-sur-Saône, les Metropolitans ont attendu la fin de match pour faire la différence. Il faut dire que les coéquipiers d’Ousmane Camara (12 points, 5 passes) ont donné le change aux Franciliens mais, emmenés par David Michineau (12 points) et Vitalis Chikoko (12 points, 10 rebonds), les hommes du Président Boris Diaw ont fait la différence dans le dernier quart-temps pour s’imposer de huit longueurs (90-98) et rester au contact.

Nanterre éloigne Strasbourg du Top 8


En déplacement sur le parquet de Nanterre, Strasbourg a vu le Top 8 et les places pour les play-offs s’éloigner un peu plus. Si l’entame de match a été en faveur de la SIG, qui menait de quatre points à l’issue du premier quart-temps, les coéquipiers de Thomas Scrubb (18 points) ont cédé avant la mi-temps avec un retard de six longueurs au moment de revenir aux vestiaires. Les Nanterriens, emmenés par Dallas Moore (21 points) et Kenny Chery (18 points), ont fait le dos rond dans le troisième quart-temps avant de creuser l’écart en fin de match pour s’imposer de quinze longueurs (85-70) et renforcer leur huitième place. Une position sur laquelle Limoges peut garder un œil. Les coéquipiers de Semaj Christon (21 points) sont allé chercher la victoire à Orléans (78-84) pour reprendre la neuvième place quand, en bas de tableau, Boulazac a infligé une 16eme défaite en 19 matchs au Portel (75-63) notamment grâce aux 13 points de Ryan Pearson et Patrik Auda.