Jeep Elite : David Bonnemason-Carrère nommé président de l'Elan Béarnais

L’Elan Béarnais a un nouveau patron. Face à la crise sportive que traverse le club palois, avec une série de onze défaites qu’un succès ce samedi face à Nanterre est venue enrayer, Didier Rey a présenté sa démission du poste de président le 23 mars dernier. Un départ qui a fait suite au remplacement de Laurent Vila par Eric Bartecheky au poste d’entraîneur afin de tenter un électrochoc auprès des joueurs. Une semaine après cette démission, le Conseil d’Administration de l’Elan Béarnais s’est réuni ce mercredi afin de désigner un nouveau président. Avocat du club depuis 2008 et « très investi dans le domaine du sport », David Bonnemason-Carrère a été officiellement nommé à la tête du club de Pau-Lacq-Orthez. « C’est un honneur pour moi de devenir président de ce club et je mesure pleinement l’ampleur du travail qui m’attend, a déclaré ce dernier dans un communiqué. J’ai également parfaitement conscience de l’attente de nos salariés, de nos joueurs, de nos partenaires et actionnaires mais aussi et surtout de nos supporters. »


Vers « une nouvelle dynamique » pour l’Elan Béarnais


Comme premier objectif de sa présidence, David Bonnemason-Carrère assure que l’Elan Béarnais « doit retrouver une nouvelle dynamique », un « nouveau chapitre » dont le but est d’apporter « à la fois une nouvelle dimension sportive, immobilière, environnementale et financière pour lui permettre de retrouver sa place sur l’échiquier du basket français et européen ». Un projet qui se fera aux côté d’un investisseur américain, dont l’arrivée au capital du club est prévue dans le courant du mois d’avril. Une opération pour laquelle le maire de Pau François Bayrou avait mandaté David Bonnemason-Carrère. « Ce nouveau chapitre se conjuguera à l’international avec le groupe américain Counterpointe Sport Group (CSG) qui saura, de par l’expérience et le savoir-faire de ses membres qui le composent, faire progresser et faire avancer notre club vers un nouveau modèle économique, ajoute le nouveau président de l’Elan Béarnais. Cette nouvelle étape est indispensable pour pouvoir exister de nos jours dans le monde sportif professionnel. » Avant-dernier du classement de la Jeep Elite, Pau-Lacq-Orthez va devoir se rétablir sportivement avant de se construire un avenir ambitieux.

>