Tottenham : La fin du quinquennat révolutionnaire de Mauricio Pochettino

« On va essayer de tout donner pour donner de la fierté aux supporters de Tottenham ». Voilà comment Mauricio Pochettino a terminé sa première interview après sa nomination à la tête des Spurs. C'était en juin 2014. L'Argentin venait de signer pour cinq ans du côté de White Hart Lane après 18 mois à Southampton. Durant cette première expérience anglaise, il avait permis aux Saints de finir la saison 2013-2014 avec 56 points. Leur meilleur total depuis la création de la Premier League. Une confirmation pleine de promesses pour celui qui avait lancé sa carrière d'entraîneur du côté de l'Espanyol Barcelone. Et s'il quitte Londres en étant démis de ses fonctions par les dirigeants d'un club qui pointe à la 14eme place du championnat anglais, le tacticien de 47 ans ne part pas sans avoir laissé une trace. Au sein du club mais également dans le paysage du football européen. Pour Gary Lineker, c'est même impossible que le club présidé par Daniel Lévy trouve un successeur à la hauteur. Un entraîneur qui se rend indissociable de l'évolution d'un club, et si c'était ça, la marque des plus grands ?

 

Mauricio Pochettino a su briller malgré un contexte difficile

En cinq ans, celui qui avait joué à Bordeaux et au PSG s'est révélé aux yeux du monde entier. Et il a permis à Tottenham de se transcender. Si le classement actuel de la formation d'Hugo Lloris est une anomalie, c'est parce que Pochettino a installé le club du Nord de Londres dans le haut du classement. Contre vents et marées, le natif de Murphy a su permettre à son équipe de performer. Dans un contexte qui avait usé huit entraîneurs en dix ans, l'ancien défenseur s'est installé pendant cinq ans avec son 4-2-3-1 qui a fait trembler l'Angleterre du football. Même quand son club n'a recruté personne pendant plus d'un an, il l'a emmené jusqu'au podium de la Premier League.

Un exploit réalisé pendant les trois dernières saisons. Un accomplissement qui n'avait été réalisé qu'une fois dans l'histoire d'une institution fondée en 1882. C'était au début des années 1960. Malgré cette habitude de jouer les premiers rôles, Tottenham n'a rien gagné avec Pochettino. Comme si l'entraîneur était allé jusqu'à respecter la tradition de magnifiques loosers des Spurs. Mais dans son coin, Poch a battu des records en devenant notamment l'entraîneur qui a dirigé le plus de matchs dans l'histoire de son club avec 202 apparitions.


Mauricio Pochettino, un homme fidèle à son club, ses joueurs et ses principes

Son style de jeu a base de jeu offensif et de pressing haut à séduit les observateurs mais aussi les supporters de son équipe. Sa volonté de développer des jeunes joueurs du centre de formation l'a définitivement installée parmi les managers les plus convoités d'Europe. En révélant Harry Kane, Dele Alli, Heung-min Son ou Christian Eriksen, il s'est attiré les faveurs du PSG, du Real Madrid ou de Manchester United. Sans jamais céder aux sirènes de ces grosses écuries.

« Chaque coach a sa philosophie, le plus important est d'y rester fidèle »

Car la fidélité est aussi un de ses atouts. De ceux qui ne se traduisent pas au tableau d'affichage. « Chaque coach a sa philosophie, le plus important est d'y rester fidèle » a-t-il notamment déclaré. Mais c'est avec ses joueurs que son relationnel a surtout payé. Sa manière d’interagir a notamment été saluée par Dele Alli dans une interview à BT Sport en 2018. « Il te parle de ton jeu. Il le voit avant que tu le fasses. Il te montre la voie, c'est une des choses que je respecte et que j'aime le plus avec lui. »  En installant une rigueur et une confiance de tous les instants, il a réussi à exploiter au maximum le potentiel de chacun de ses éléments. Et le sien. Jusqu'à atteindre, miraculeusement, une finale de Ligue des Champions au printemps 2019. Et même si la fin de son mandat londonien ne se termine pas sur une bonne note, Pochettino peut avoir la certitude qu'il a rempli sa tâche initiale : il a rendu de la fierté aux supporters de Tottenham.