Premier League : Manchester City prend la tête

Pour la première fois de la saison, Manchester City figure en tête du championnat anglais. Les Eastlands ont retrouvé le sommet en alignant une belle série de 7 victoires de suite. La dernière a été glanée ce mercredi lors d’un match en retard de la 1e journée contre Aston Villa. Dominateurs d’un bout à l’autre du match, les hommes de Pep Guardiola ont été récompensés vers la fin, avec deux réalisations réussies dans le dernier quart d’heure.

Bernardo Silva a libéré City


La délivrance pour les locaux est venue des pieds de Bernardo Silva. A la 79e, le milieu offensif portugais a fait sauter le verrou des Villans d’une lourde frappe en pleine lucarne. Une fois le plus dur fait, les espaces se sont libérés et les Sky Blues ont pu pousser leurs opposants à la faute avec un pénalty obtenu à la 89e. Ilkay Gundogan s’est chargé de le transformer avec succès.

L’équipe de Guardiola a dû faire preuve de patience dans cette rencontre, alors qu’elle aurait pu se décourager face aux nombreuses occasions non exploitées. Si en première période, Emiliano Martinez, le gardien adverse, n’a pas eu grand-chose à faire, en seconde il a eu en revanche beaucoup plus de travail. Il a dû notamment intervenir face à Gundogan (70e) et Joao Cancelo (89e), tout en voyant une tentative de Rodri échouer sur la transversale (54e).

Villa a manqué sa chance


Villa, de son côté, n’a pas été menaçant aux avant-postes. Mais, même en jouant petit bras, la formation de Dean Smith n’était pas loin d’un exploit. Il aurait fallu pour cela que Bertrand Traoré ponctue avec succès sa superbe action individuelle à la 52e. Malheureusement pour l'ancien lyonnais, sa frappe a été trop molle pour tromper Ederson.

Manchester City pourrait abandonner son fauteuil de leader dès ce mercredi soir si MU l’emporte contre Fulham. Néanmoins, là n’est pas l’essentiel. Les Sky Blues se sont totalement relancés dans la course au titre et ils ont bien l’intention d’aller chercher un troisième titre en quatre ans. La soirée a été donc parfaite pour eux. Parfaite ou presque, car il y a la sortie sur Kevin De Bruyne au milieu de la deuxième période en raison d’une petite alerte.

>