Premier League : Leicester ne s'arrête plus ...

Leicester et Arsenal abordaient leur confrontation dans des dynamiques diamétralement opposées. Le match n’a fait que les confirmer. Sous le déluge qui s’est abattu sur le King Power Stadium, les Foxes ont fait tomber les Gunners samedi (2-0). Avec encore à la baguette Jamie Vardy, meilleur buteur de Premier League auteur de sa 11eme réalisation de la saison en championnat et passeur décisif sur le but du break signé James Maddison. Leicester a ainsi fait basculer le match en l’espace de 7 minutes au cœur de la seconde période pour décrocher une quatrième victoire de rang en Premier Leagiue, une 5eme toutes compétitions confondues.


Leicester brouillon en première période


La troupe de Brendan Rodgers reste ainsi sur le podium (2eme), avec la 2eme attaque (29 buts marqués) et la meilleure défense du Royaume (8 concédés). Les Gunners n’ont eux pris que deux points sur les quatre dernières journées et se retrouvent 6emes, à 9 points de leur adversaire du soir. Ils décrochent surtout dans la course au Big Four, ce qui pourrait mettre la pression sur Unai Emery pendant la trêve internationale. Arsenal a pourtant résisté tant bien que mal en première période, où Leicester était certes dominateur, mais brouillon sur ses 19 tirs (seulement 2 cadrés). Alexandre Lacazette a vendangé la meilleure opportunité de cet acte pour les Londoniens (15eme). Mais la domination de Leicester a pris une autre tournure après la pause. Wilfried Ndidi a d’abord trouvé la barre (50eme). Un avertissement suivi du coup de boutoir décisif.

Arsenal : 0 tir en deuxième période


A la conclusion d’un beau mouvement collectif, Vardy a lancé les siens vers la victoire (1-0, 68eme). Il a ensuite frôlé le doublé (73eme), avant de servir intelligemment Maddison en retrait pour plier la rencontre (2-0, 75eme). Surclassés après le repos, Arsenal n’a tout simplement pas tiré au but de la deuxième période, même si Pierre-Emerick Aubameyang a bien cru ouvrir le score, avant que ce ne soit logiquement refusé pour hors-jeu (55eme). C’est bien peu pour frissonner et ça montre à quel point les Gunners ne sont pas invités à la table des grands pour l’instant cette saison en Premier League. Celle à laquelle Leicester fait tout pour être convié le plus longtemps possible.