Premier League : Brighton, prêt à se battre avec les gros ?

Reuters

Mais où s'arrêteront les Seagulls ? D'ordinaire plutôt à la lutte pour le maintien en Premier League, Brighton réalise pour le moment un début de saison canon. En effet, après cinq rencontres, le club du sud de l'Angleterre est un étonnant sixième, avec 12 unités au compteur et donc quatre victoires pour une défaite. Sans briller pour autant offensivement (sept buts marqués) ou défensivement (quatre buts encaissés), l'équipe de Graham Potter a actuellement trouvé la recette de la potion magique. Avec pour l'heure, neuf longueurs d'avance sur Leeds, le premier relégable, les pensionnaires de l'Amex Stadium ont pris de l'avance sur leurs temps de passage.

 

Everton, le seul raté des Seagulls


La « faute » à un calendrier très favorable pour le moment. Car pour l'heure, Brighton a dominé dans l'ordre Burnley (1-2), Watford (2-0), Brentford (0-1) et Leicester (2-1), soit deux promus, un concurrent direct pour le maintien et une équipe qui, à l'inverse d'eux, déçoit en Premier League. En revanche, dans leur antre, lors de leur seul gros test cette saison, les Seagulls n'ont pas fait le poids face à Everton (0-2), avec des réalisations de Demarai Gray et Dominic Calvert-Lewin, lors de la 3eme journée du championnat. Sans parler de surperformer, les coéquipiers du Français Neal Maupay (3 buts) ont eu le mérite de faire le plein face à des adversaires à leur taille.

 

Brighton, leader de Premier League ?


Mais, qu'ils se rassurent, les premiers gros obstacles vont rapidement se présenter sur la route du club de l'ancien Lillois Yves Bissouma. Courant octobre, avec Arsenal, Liverpool et Manchester City au menu, l'équipe de Potter va être servie et saura plus précisément son réel niveau cette saison. Malgré le départ de Ben White chez les Gunners, l'équipe semble avoir trouvé son rythme, d'autant plus que Tariq Lamptey, l'un des talents les plus prometteurs du club, ne devrait pas tarder à reprendre. En attendant, en cas de victoires ce lundi soir (21h00) à Crystal Palace, la Premier League aurait un nouveau leader...

>