Ndidi, le milieu le plus sous-coté de Premier League ?

Reuters

Cinq ans après avoir remporté, à la surprise générale, le premier titre de champion d’Angleterre de son histoire, le Leicester City FC ne devrait pas rééditer pareille performance cette saison. Car même si les hommes de Brendan Rodgers, bien installés sur le podium de la Premier League, réalisent une saison exemplaire - si on met de côté leur élimination face au Slavia Prague en 16es de finale de la Ligue Europa-, Manchester City semble intouchable avec ses 15 points d’avance, et 14 sur son dauphin, qui n’est autre que son voisin d’United.

Des Red Devils impuissants le week-end dernier en quarts de finale de la FA Cup face aux Foxes, vainqueurs 3-1 dans leur antre du King Power Stadium. Et si Kelechi Iheanacho, auteur d’un doublé, a encore crevé l’écran, avec désormais sept buts lors de ses quatre derniers matchs, son compatriote nigérian du milieu Wilfred Ndidi n’a pas été en reste, signant une nouvelle prestation pleine qui n'est passée inaperçue. "C’est vraiment un très bon joueur, qui est sous-coté. En le regardant, je me suis dit qu’il n’y avait pas beaucoup de joueurs plus fort que lui à son poste en Premier et peut-être même en Europe", a déclaré sur talkSport l’ancien international anglais Trevor Sinclair.

Rodgers : "Je suis tellement heureux qu’il joue dans mon équipe"

Indispensable à Leicester dans son rôle de sentinelle, il avait débuté la saison en défense centrale avant d’être victime fin septembre d’une lésion aux adducteurs qui l’a tenu éloigné des terrains pendant deux mois. Avec Ndidi, auteur d’un but et trois passes décisives, son équipe n’a perdu que deux matchs de Premier League, et cinq en son absence… Ce qui donne une bonne idée de l’impact et de l’importance du milieu de terrain de 24 ans, arrivé à Leicester en 2017 en provenance de Genk. En attendant de permettre à son club de retrouver la Ligue des champions, il va tenter d’aider le Nigeria, opposé au Benin samedi, à valider la première place de son groupe et la qualification pour la CAN 2022.

Son entraîneur à Leicester doit lui aussi espérer qu’il ne se blesse pas, alors que se profile un choc face aux Citizens samedi prochain. "C’est un joueur de top niveau mondial, déclarait ainsi Rodgers le mois dernier en conférence de presse. Ses qualités footballistiques ne cessent d’augmenter. Chez nous, il est irremplaçable. C’est un jeune joueur fantastique. Et ce qui est plaisant en tant qu’entraîneur, c’est qu’il veut apprendre. Et il va encore s’améliorer. Je suis tellement heureux qu’il joue dans mon équipe." Une équipe avec qui il est lié jusqu’en 2024, même si les grands clubs pourraient rapidement s’intéresser à son cas.


>