Mercato : Marcus Thuram en Premier League ?

AI / REUTERS / PANORAMIC

S’ils n’ont pas – encore – trouvé leur nouvel entraîneur, les Spurs n’en sont pas moins actifs sur le marché des transferts. Et alors que Paulo Fonseca, l’ancien coach de la Roma, est désormais devenu le grand favori pour le poste, des noms de recrues potentielles commencent à circuler. Mais pas derrière, même si l'une des priorités de Tottenham lors de ce mercato estival est de recruter un défenseur central d’envergure.

Un marché d’été où le club nord-londonien pourrait perdre (très) gros. Deuxième meilleur buteur de son histoire avec 221 réalisations, Harry Kane veut en effet partir. Lassé de ne jamais rien gagner, celui qui va fêter ses 28 ans le mois prochain a des envies d’ailleurs. Chelsea et les deux clubs de Manchester sont très intéressés, mais c’est City qui semblait être en pole ces derniers jours pour accueillir Kane, dont la valeur est estimée à 120 millions d’euros.

Sauf que le dossier pourrait traîner en longueur, car il a encore trois ans de contrat et son président, Daniel Levy, est réputé pour être (très) dur en affaires. Et ce n’est pas Alex Ferguson qui dira le contraire, lui qui avait confié dans son livre, après de longues tractations pour conclure le transfert de Dimitar Berbatov à MU, que cet épisode avait été "plus douloureux que (son) opération à la hanche"...

11 buts et 12 passes décisives cette saison


Mais les Spurs se sont peut-être fait une raison, puisqu’ils pistent donc un attaquant qui pourrait succéder à Kane, avec un profil toutefois moins axial. D’après RMC, ils auraient ainsi accéléré les négociations pour tenter de recruter Marcus Thuram, qui prépare actuellement l’Euro avec les Bleus. Sous contrat avec le Borussia Mönchengladbach jusqu’en 2023, l’attaquant de 23 ans, recruté pour 9 millions d’euros à Guingamp en 2019, serait même la priorité du club anglais.

 



Auteur de 11 buts et 12 passes décisives toutes compétitions confondues, le fils du champion du monde 1998 Lilian Thuram aura vécu un vrai coup d’arrêt au cœur de l’hiver, après un crachat sur Stefan Posch, défenseur autrichien d’Hoffenheim, lors d’un match de Bundesliga le 19 décembre dernier. Un geste qui lui avait valu cinq matchs de suspension et de nombreuses critiques. Il assure aujourd’hui avoir retenu la leçon et être pleinement concentré sur le championnat d’Europe, et non sur son avenir en club. Mais cet avenir pourrait donc s’écrire de l’autre côté de la Manche…

 


>