De Bruyne fait plus fort qu'Özil

Reuters

Esthétiquement, c’est sans doute l’une des pires passes décisives de sa carrière. Alors qu’il tentait d’ouvrir le score, dimanche après-midi lors du déplacement de Manchester City à Bournemouth, Kevin de Bruyne a complètement  manqué sa frappe dans la surface, qui s’est transformée en offrande pour Sergio Agüero à la 15e minute de jeu.

Mais ce tir, devenu donc une passe décisive, permet à l’international belge de marquer l’histoire. Car il devenu à cette occasion le plus rapide à atteindre la barre des 50 passes décisives en Premier League, après 123 matches. Il devance notamment Mesut Özil (141 matches), Eric Cantona (143), Dennis Bergkamp (146) et Cesc Fabregas (165). Özil avait dépassé Cantona en mars 2018, lors d’un Arsenal-Watford.

Sterling en habitué

Un but qui a parfaitement lancé les hommes de Pep Guardiola, tenus en échec par Tottenham samedi dernier (2-2) et finalement vainqueurs 3-1. Agüero a scellé la victoire des siens peu après l’heure de jeu (64e), alors que les locaux, qui ont mis Ederson à contribution, étaient revenus à une longueur grâce à un somptueux coup franc en pleine lucarne d’Harry Wilson, entré en jeu quelques minutes auparavant (45e+3).

Raheem Sterling avait lui doublé la mise et confirmé sa réussite contre cette équipe de Bournemouth, avec désormais 11 buts en 9 rencontres. Grâce à ce deuxième succès en trois matches, les champions en titre se hissent à la 2e place, deux points derrière Liverpool, et sont toujours invaincus en Premier League depuis janvier.