Zverev : «Rafa a été extraordinaire !»

Même le numéro 3 mondial n'en a pas cru ses yeux. Sorti en huitièmes de finale par Denis Shapovalov, que l'Espagnol allait ensuite écarter de sa route, en quarts de finale, Alexander Zverev a néanmoins suivi la suite du tournoi et en particulier cette finale d'anthologie à la dramaturgie complètement folle remportée par un Rafael Nadal passé en mode mutant après avoir perdu les premiers sets face à Daniil Medvedev. Comme tout le monde, l'Allemand ne cache pas qu'il a été impressionné par ce qu'a réussi le désormais seul joueur de l'histoire à avoir remporté 21 titres en Grand Chelem.

« J’ai regardé la fin de la finale, même si j’aurais aimé y être. Rafa a été incroyable, extraordinaire. Il faut aussi féliciter Daniil, qui a été extraordinaire lui aussi », a confié ce lundi Zverev en conférence de presse depuis Montpellier, où il fait son grand retour cette semaine. Tête de série numéro 1 du tournoi, le vainqueur du dernier Masters, invité par les organisateurs, a été exempté de premier tour. Il disputera donc son premier match mardi ou mercredi, contre Ivashka ou McDonald.

 

Zverev : "J'ai fait un mauvais Open d'Australie"



En attendant, celui qui avait tout gagné dans l'Hérault en 2017, où il s'était imposé en simple comme en double (aux côtés de son frère Mischa), ne boude pas son plaisir d'être de retour dans cette ville où il n'a connu que de bons moments jusqu'à maintenant. « Je reviens ici à Montpellier car j’ai de super souvenirs ici, j’aime la météo ici, le soleil et j’avais gagné en 2017 avec mon frère », a expliqué l'Allemand, qui espère soulever de nouveau le trophée et retrouver ainsi le sourire après son crochet manqué par Melbourne, dont il n'est pas fier, au même titre qu'il s'en veut de s'être laissé envahir par la pression. « J’ai fait un mauvais Open d'Australie. J’avais beaucoup de pression en Australie, tout le monde me répétait que je pouvais devenir numéro 1 mondial en performant la bas, et j’ai été déçu de mon résultat ». "J'ai déjà tourné la page", assure néanmoins l'immense favori de cet Open Sud de France, où il devra notamment composer avec la concurrence de Gaël Monfils, Roberto Bautista Agut ou Nikoloz Basilashvili, venus eux aussi pour remporter le titre.

 


>