Open d’Australie : Un changement des règles écarté par Tennis Australia

Tennis Australie ne compte absolument rien changer. Alors que les joueuses et les joueurs engagés dans l’édition 2021 de l’Open d’Australie ont rallié l’Hémisphère Sud via des vols affrétés pour l’occasion, la détection de plusieurs cas de coronavirus a poussé les autorités australiennes à durcir les conditions dans lesquelles leur quarantaine obligatoire de quatorze jours se déroule. En effet, pas moins de 72 participants sont désormais confinés de manière stricte dans leur chambre avec une interdiction totale de la quitter, même pour prendre part à des séances d’entraînement. Parmi celles et ceux concernés par ces mesures d’une rigueur extrême, on retrouve Victoria Azarenka, Angelique Kerber ou encore Benoît Paire. Un confinement qui bouleverse la préparation des participants au point que des critiques ont commencé à monter à l’encontre de Tennis Australia.

Tiley : « Nous sommes un tournoi du Grand Chelem »


Parmi les revendications exprimées dans le cadre de ces critiques, on retrouve une proposition d’amender le format des rencontres pour cette édition si particulière de l’Open d’Australie. Plus précisément, il est demandé que l’ensemble des rencontres se disputent en deux manches gagnantes quand, habituellement, le simple messieurs se joue en trois manches gagnantes. Invité de la chaîne australienne Nine, le patron de Tennis Australia et de l’Open d’Australie Craig Tiley a émis une fin de non-recevoir à cette demande. « Nous sommes un tournoi du Grand Chelem. La règle, c'est trois manches gagnantes pour les hommes et deux manches gagnantes pour les femmes, a déclaré ce dernier d’un ton visiblement ferme. Nous n'en démordrons pas. » Alors qu’une large part des participants à la première levée du Grand Chelem sera privée d’entraînement pendant deux semaines avant de participer aux différents tournois organisés à Melbourne dans la semaine précédant le début de l’Open d’Australie, ce refus pourrait faire des vagues.

>