Open d’Australie : Pour jouer, il faudra être vacciné


Selon l’Agence de presse AP, 35% des joueurs de tennis et 40% des joueuses ne sont pas encore complètement vaccinés contre le coronavirus. Autant dire que ces chiffres n’augmentent pas d’ici janvier, les tableaux de l’Open d’Australie risquent d’être vidés de quelques cadors et ouverts à des joueurs au classement très bas. En effet, alors que les dirigeants du tournoi se donnent encore deux semaines pour dévoiler le protocole lié à la crise sanitaire, le gouvernement australien ne souhaite quant à lui pas tergiverser. « Il faudra une double vaccination pour pouvoir venir en Australie. C’est une application pour tout le monde, pas seulement pour les joueurs de tennis. Chaque visiteur souhaitant se rendre en Australie devra être doublement vacciné. Je n’ai pas de message spécial pour Novak (Djokovic). J’ai un message pour tout le monde », a fait savoir le ministre de l’Immigration Alex Hawke au micro d’ABC. Même son de cloche pour son collègue de la Santé, Greg Hunt, qui s’est exprimé en conférence de presse : « Cela s’applique à tout le monde, sans crainte ni faveur. Peu importe que vous soyez n°1 mondial ou autre. »

Djokovic peut-il renoncer à la quête d'un 21eme Majeur ?


Et alors qu'un sénateur a rappelé que Novak Djokovic a déjà eu le covid (en juin 2020, pendant le désormais fameux Adria Tour qu'il a organisé, et qui s'est transformé en cluster), le président de l'Association médicale de l'Etat de Victoria (où se situe Melbourne, ville confinée pendant plus de 200 jours en six fois) a fait savoir que l'immunité due au vaccin était meilleure que l'immunité due au fait d'avoir eu le virus. Le n°1 mondial Novak Djokovic, qui avait déclaré lundi qu’il ne savait pas s’il irait en Australie et qu’il ne souhaitait pas dire s’il était vacciné ou pas (on peut supposer que non), se retrouve donc au pied du mur. S’il souhaite aller conquérir un 21eme titre du Grand Chelem, dans son Majeur préféré (il s’est imposé neuf fois à Melbourne), il devra se faire vacciner. Mais il serait étonnant que le numéro un mondial soit le seul absent de marque, car d'autres cadors vont peut-être également refuser l'obligation vaccinale.

>