Open d'Australie : Les propos du père de Novak Djokovic font réagir en Australie

La réaction ne s'est pas vraiment fait attendre. Ce mercredi, un haut dirigeant australien, qui a appelé les joueurs à la « responsabilité », a réagi aux accusations du père de Novak Djokovic, qui parlait de « chantage » en évoquant l'obligation pour les joueurs d'être vaccinés s'ils veulent participer à l'édition 2022 de l'Open d'Australie. Devant la presse et dans des propos rapportés par l'AFP, Martin Pakula, le ministre des Sports de l'État de Victoria, lieu d'accueil de l'Open d'Australie, qui se déroule à Melbourne, a déclaré, à ce sujet : « Si vous êtes un tennisman étranger ou n'importe quel sportif étranger, il est question de votre responsabilité à l'égard de la communauté qui vous accueille. C'est pour cette raison que nous demandons à ces stars internationales du tennis de se conformer aux mêmes règles que les habitants de l'Etat de Victoria. Il ne s'agit pas de chantage, il s'agit de s'assurer que la communauté des habitants de l'Etat est protégée. »

 

Djokovic refuse toujours de dire s'il est vacciné


Il y a de cela dix jours désormais, les organisateurs du premier Grand Chelem de l'année avaient bel et bien confirmé que les joueurs et joueuses qui souhaitaient disputer l'Open d'Australie devaient être vaccinés. Un message également et forcément destiné au Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial, qui refuse toujours de dire s'il l'est. Pour rappel, le joueur a déjà triomphé à neuf reprises, par le passé, du côté de Melbourne. Cette édition 2022 de l'Open d'Australie est pourtant loin d'être anodine pour le principal intéressé dans la mesure où il pourrait tout bonnement décrocher un historique 21eme titre du Grand Chelem. C'est donc ce dimanche que son père avait fait parler de lui, sur le sujet. En effet, Srdjan Djokovic avait indiqué que son fils ne participerait « probablement pas » à la prestigieuse épreuve, et c'est également à ce moment-là qu'il avait parlé de « chantage » de la part des organisateurs.

>