Open d'Australie (H) : Djokovic se sent prêt et tacle Kyrgios



Favori à la victoire finale, Novak Djokovic semble prêt à relancer une nouvelle saison, après une année 2020 mitigée pour lui. « J'ai un très bon record contre Jérémy (Chardy), ça aide (13-0 et aucun set perdu). Ça fait un moment que je ne l'ai pas affronté. C'est un joueur très expérimenté, sur le circuit depuis longtemps. Son jeu est basé sur un gros service et un gros coup droit. Avoir disputé l'ATP Cup et joué quatre matchs, deux simples et deux doubles, sur la Rod Laver Arena, c'est une bonne préparation pour l'Open d'Australie. C'est bien d'avoir quelques matches dans les jambes. J'ai un bon bilan en nocturne à Melbourne donc j'attends ça avec impatience. Je me sens bien. Je joue très bien », a notamment expliqué le Serbe, face à la presse.

« Le public nous donne de l'énergie et de la force »


Par la suite, le numéro 1 mondial s'est exprimé sur la présence de public sur les courts lors de ce premier Grand Chelem de l'année. « Le public me manque, c'est certain. Je crois que c'est pareil pour tous les joueurs de tennis, pour tous les sportifs même. Les spectateurs sont l'une de nos plus grandes sources de motivation. Ils nous donnent de l'énergie et de la force. Mais la situation des douze derniers mois nous a tous obligés à nous adapter et à accepter le changement. On espère que ce n'est que temporaire. Il y aura des fans ici pour l'Open d'Australie, ce qui change de la plupart des autres tournois, a également reconnu Djokovic, lors du Media Day. Ça ne sera pas plein, bien sûr, mais c'est déjà ça. A mon âge et à ce stade de ma carrière, j'ai besoin de me nourrir de l'énergie du public. Jouer dans un stade vide, c'est très étrange. »

« Kyrgios ? Je n'ai pas beaucoup de respect pour lui »


Enfin, le natif de Belgrade s'est montré franc au sujet de sa relation avec Nick Kyrgios, un des locaux de l'étape. « Je l'ai déjà dit, je pense qu'il fait du bien au sport. Il est différent. Il gère son tennis, sur le court et en dehors, à sa propre manière, authentique. Chacun a la liberté et le droit de s'exprimer comme il l'entend. Je le respecte pour son tennis. Je pense qu'il est très talentueux. Il a un jeu très costaud. Il a prouvé par le passé qu'il avait les armes pour battre les meilleurs joueurs du monde. Mais en dehors du court, je n'ai pas beaucoup de respect pour lui, pour être honnête. Je n'en dirai pas plus. Je n'ai pas d'autres commentaires à faire, sur lui, sur ce qu'il dit ou sur ce qu'il essaie de faire », a finalement confié Djokovic, en conférence de presse.

>