Power Rankings NFL : Cowboys, Chargers, ça devient sérieux !

beIN SPORTS

1- ARIZONA CARDINALS (5-0) Week 5 : victoire 17-10 vs SF ; Précédent classement : 1

Les Cardinals réussissent leur meilleur début de saison depuis 1947 (5v/0d). Un jour sans en attaque malgré quelques exploits, mais des ressources défensives suffisantes dominer les 49ers guidés par le QB rookie Trey Lance. Leur invincibilité les aide à conserver la tête de ces POWER RANKINGS, mais un déplacement dangereux les attend la semaine prochaine à Cleveland pour confirmer. 


2- BUFFALO BILLS (4-1) Week 5 : vic. 38-20 @ KC ; Préc. : 3

L’an passé, Malgré leur sensationnel parcours, les Bills avaient montré leurs limites en finale de l’AFC chez les Chiefs. Avance rapide jusqu’au match revanche à Kansas City, pour s’apercevoir que ces limites ont été largement repoussées. Buffalo débarque en conquérant et Josh Allen décortique la défense à raison de 315 yards à la passe, 60 yards au sol et d’un total de 4 touchdowns. Quant à la défense, elle sort Patrick Mahomes de sa zone de confort et lui fait subir trois pertes de ballons. Les Bills possèdent statistiquement la meilleure attaque et la meilleure défense de la NFL et seul l’accident de la première semaine les prive de la tête de ce classement.

Des Bills grandioses martyrisent les Chiefs !


 

3- LOS ANGELES RAMS (4-1)  Week 5 : vic. 26-17 @ SEA ; Préc. : 5

Quatre jours après avoir cédé face aux Cardinals, les Rams réagissent parfaitement en allant battre les Seahawks à Seattle. Ils s’imposent avec un jeu plus équilibré sur le plan offensif et une défense intenable. Les Giants, les Lions et les Texans ne devraient pas les empêcher de conserver cette dynamique dans les trois semaines à venir. 


4- TAMPA BAY BUCCANEERS (4-1) Week 5 : vic. 45-17 vs MIA ; Préc. : 2

Tom Brady lance l’assaut sur Miami avec 411 yards et 5 touchdowns à la passe et les Buccaneers redressent la barre après deux performances hésitantes. Ils sont les nouveaux favoris des bookmakers et sauf accident de parcours, leur calendrier permet d’envisager très raisonnablement une série sans défaite jusqu’à la venue des Bills de Buffalo dans un duel de la 14ème semaine. 


5- GREEN BAY PACKERS (4-1) Week 5 : vic. 25-22 @ CIN (OT) ; Préc. : 4

Les « Cheeseheads » s’en sortent sur le fil en prolongation à Cincinnati, malgré 3 field goals ratés par Mason Crosby. Les Packers continuent de composer avec des absences très pénalisantes sur la ligne offensive. Une fois ces problèmes résolus, la bande à Rodgers fera partie des équipes les plus difficiles à contenir dans la NFC. 


6- DALLAS COWBOYS (4-1) Week 5 : vic. 44-20 vs NYG ; Préc. : 10

Un an jour pour jour après son effroyable blessure à la cheville, Dak Prescott affrontait la même équipe au même endroit, pour un anniversaire stressant. Après une première mi-temps heurtée, le quarterback se libère et son équipe écrase les Giants, avec un nouveau match à plus de 200 yards au sol. Les Cowboys sont de retour au premier plan, avec pour principale explication le bon équilibre courses / passes retrouvé cette saison. 


7- LOS ANGELES CHARGERS (4-1) Week 5 : vic 47-42 vs CLE ; Préc. : 6

Sans une défaite à domicile face aux Cowboys, les Chargers seraient sûrement en tête de ces Power Rankings. Indépendamment de leur classement, chaque semaine renforce l’impression que cette équipe fait désormais partie de l’élite. Les Californiens s’imposent dans un corps à corps brutal face aux Browns, après avoir fait chuter coup sur coup les Raiders et les Chiefs. Justin Herbert explose dans le nouveau système et Brandon Staley fait la course en tête pour le titre de coach de l’année. Le choc à Baltimore de ce week-end permettra d’y voir un peu plus clair dans la hiérarchie de l’AFC. 


8- BALTIMORE RAVENS (4-1) Week 5 : vic 31-25 vs IND ; Préc. : 7

Les Ravens ont tremblé avant de s’imposer contre les Colts en effaçant 19 points de retard, grâce à la « Masterclass » de Lamar Jackson. Discret en première Mi-temps, le quarterback fait le match de sa vie, soit 86% de passes complétées, 442 yards, 4 touchdowns et 2 conversions à deux points, dans une incroyable victoire en prolongation. Passée l’euphorie, il faut aussi retenir une perte de balle coûteuse de Jackson à deux yards de l’en-but des Colts et une performance désastreuse de leur défense qui concède plus de 500 yards. Les Ravens sont devenus coutumiers des victoires à l’arrachée. Ils auront besoin d’un match complet pour battre les Chargers dans un duel clé de l’AFC. 

Sensationnel, Baltimore renverse les Colts !


9- CLEVELAND BROWNS (3-2) Week 5 : déf. 42-47 @ LAC ; Préc. : 9

Jamais dans l’ère du Super Bowl, une équipe n’avait perdu un match en inscrivant au moins 40 points et sans commettre la moindre perte de balle (en 401 situations analogues). Les Browns l’ont fait ! Ils s’inclinent dans une rencontre à la frontière du rationnel chez les Chargers, mais doivent surtout retenir le positif. Baker Mayfield semble enfin avoir trouvé le déclic et tant qu’ils pourront s’appuyer sur le potentiel du monstre à deux têtes Nick Chubb / Kareem Hunt, cette équipe est promise à de nombreux succès.  


10- KANSAS CITY CHIEFS (2-3) Week 5 : déf. 20-38 vs BUF ; Préc. : 8

Il est encore trop tôt pour parler de point critique, mais le « Hero-Ball » de Patrick Mahomes ne suffira pas à porter les Chiefs sans la moindre aide défensive. Face aux Bills, la défense concède en moyenne 10 yards par actions, ce qui témoigne d’un mal profond dans ce secteur. Le Chiefs se sont maintenant inclinés face à trois équipes dominantes de l’AFC et jusqu’ici, ils ne semblent pas avoir le profil pour s’inviter à un nouveau Super Bowl. 


11- CINCINNATI BENGALS (3-2) Week 5 : déf. 22-25 vs GB ; Préc. : 15

Transporté à l’hôpital pour une contusion à la gorge après le match face aux Packers, Joe Burrow a encore payé sa tendance à trop s’exposer physiquement dans le jeu. Leçon n°1 : Burrow doit impérativement apprendre à se protéger, car, pour envisager les playoffs, les Bengals ont un besoin vital besoin de leur quarterback. Malgré une défaite au goût amer en prolongation, l’avenir semble radieux dans l’Ohio derrière le tandem Joe Burrow / Ja’Marr Chase, exceptionnel en ce début de saison. 


12- TENNESSEE TITANS (3-2) Week 5 : vic. 37-19 @ JAX ; Préc. : 17

Une semaine après une déconvenue embarrassante face aux Jets, les Titans se consolent en remportant un match détente sur le terrain des Jaguars. La victoire n’a rien d’une surprise et avec un Derrick Henry au niveau All-Star dans la division la plus faible de la NFL, Tennessee a une route toute tracée vers les playoffs. 


13- CAROLINA PANTHERS (3-2) Week 5 : déf. 18-21 vs PHI ; Préc. : 14

Les Panthers sont passés au révélateur à Dallas la semaine passée et demeurent dans le doute avec une deuxième défaite consécutive face aux Eagles. Ce n’est pas un hasard si ces deux contreperformances coïncident avec les deux absences de Christian McCAffrey. Pour ne pas s’enfoncer, le retour de leur meilleur joueur serait le bienvenu avant d’accueillir les Vikings ce week-end. 


14- CHICAGO BEARS (3-2) Week 5 : vic. 20-9 @ LV ; Préc. : 20

Matt Nagy a tranché en faveur de Justin Fields, mais le head coach des Bears continue d’essuyer les critiques pour la gestion de son quarterback. Sans doute anxieux à l’idée d’une blessure, Nagy se prive de sa dimension athlétique en limitant ses courses et l’attaque fait du sur-place. Heureusement pour les Bears, ils peuvent tout de même compter sur une défense top 10 qui leur permet de rester compétitifs, en attendant de trouver l’inspiration dans les schémas offensifs. 


15- LAS VEGAS RAIDERS (3-2) Week 5 : déf. 9-20 vs CHI ; Préc. : 11

Les choses peuvent aller très vite dans le monde cruel de la NFL et deux semaines après avoir côtoyé les cieux (ou presque), les Raiders font un plongeon dans le vide. Les révélations d’e-mails à connotations racistes, misogynes et homophobes de l’entraîneur Jon Gruden ont entraîné sa démission, et bien qu’elle n’ait été actée que lundi, c’est dans un contexte perturbé que les Raiders ont abordé leur match face aux Bears et rencontrent une deuxième défaite consécutive.


16- NEW ORLEANS SAINTS (3-2) Week 5 : vic 33-22 @ WFT ; Préc. : 18

On reste perplexe devant cette équipe au fort potentiel, bien coachée et armée défensivement. L’énigme réside en attaque où il faut composer avec l’inconstance chronique de Jameis Winston. Le quarterback oscille entre actions explosives et erreurs chroniques qui orientent souvent le résultat final. 
 

17- SAN FRANCISCO 49ERS (2-3) Week 5 : déf. 10-17 @ ARI ; Préc. : 13

Jimmy Garoppolo blessé, Trey Lance s’est lancé dans comme quarterback titulaire et n’est visiblement pas tout à fait prêt à endosser ce rôle. Une défaite logique, en l’absence de nombreux titulaires, même si les 49ERS peuvent se sentir satisfaits de leur niveau défensif face aux Cardinals. 


18- DENVER BRONCOS (3-2) Week 5 : déf. 19-27 @ PIT ; Préc. : 16

Comme les Panthers et les Raiders, les Broncos s’inclinent pour la deuxième semaine consécutive, après avoir remporté leurs trois premiers matchs. Le bilan était sans doute aussi flatteur que trompeur car il est évident que cette équipe est trop limitée en attaque pour rivaliser avec les grosses turbines de l’AFC West. Un test à Las Vegas les attend ce week-end pour retrouver le droit chemin. 


19-  PITTSBURGH STEELERS (2-3) Week 5 : vic. 27-19 vs DEN ; Préc. : 23

Face aux Broncos, les Steelers parviennent à enrayer la spirale de la défaite et trouvent un semblant d’harmonie offensive entre le jeu de passe et les courses de Najee Harris. En recevant les Seahawks sans Russell Wilson, ils auront une belle occasion d’équilibrer leur bilan, mais en l’état actuel, les perspectives des Steelers restent limitées dans une division archi-concurrentielle. 


20- PHILADELPHIA EAGLES (2-3) Week 5 : vic. 21-18 @ CAR ; Préc. : 25

L’exécution offensive demeure très approximative, heureusement, Jalen Hurts se sort les tripes pour guider son équipe vers la 2ème victoire de la saison chez les Panthers. Un résultat encourageant pour le Head Coach Nick Sirianni devra maintenant plancher pour trouver la bonne formule face aux Buccaneers dès jeudi soir à Philadelphie. On lui souhaite bien du plaisir.  


21-  MINNESOTA VIKINGS (2-3) Week 5 : vic 19-17 vs DET ; Préc. : 21

Les Vikings comptent parmi les mystères du premier quart de la saison et sans un field goal miraculeux pour battre les Lions, ils compteraient aujourd’hui 4 défaites. Le bilan est décevant, d’autant plus que l’équipe s’est retrouvée en position de remporter chacun de ses matchs. Pour des raisons aussi tactiques que mentales, les Vikings ont beaucoup de mal à conclure, et ce malgré un effectif très talentueux. 
 

22- NEW ENGLAND PATRIOTS (2-3) Week 5 : vic. 25-22 @ HOU ; Préc. : 22

Les Patriots n’avaient sans doute pas digéré le « Brady Bowl » de la semaine passée et frôlent la catastrophe à Houston. Heureusement pour eux, Mac Jones orchestre un beau comeback en 2ème mi-temps et ils finissent par obtenir un succès logique. Entre une ligne offensive affaiblie et un manque d’armes flagrant, cette équipe semble tout juste dans la moyenne. 


23- WASHINGTON FOOTBALL TEAM (2-3) Week 5 : déf. 22-33 vs NO ; Préc. : 19

Où était passée la défense sur la « Hail Mary » de fin de 1ère mi-temps complétée par les Saints ? Aucun des défenseurs présents dans la End-Zone ne décolle de plus de 4 centimètres, ce qui renforce le sentiment d’un manque d’effort récurrent de Washington. Quant à Taylor Heinicke, son histoire est belle, mais pas sûr qu’il ait l’étoffe d’un quarterback titulaire dans la NFL. 


24- INDIANAPOLIS COLTS (1-4) Week 5 : déf. 25-31 @ BAL ; Préc. : 24

Leur bilan justifierait peut-être un rang moins élevé, mais la prestation livrée à Baltimore laisse entrevoir un potentiel important. Sans la performance miraculeuse de Lamar Jackson, les Colts auraient signé une victoire d’éclat dans le Maryland et s’ils peuvent s’appuyer cette performance, ils ont encore une belle carte à jouer dans l’AFC. 


25- SEATTLE SEAHAWKS (2-3) Week 5 : déf. 17-26 vs LAR ; Préc. : 12

Impossible de ne pas imaginer le pire sans Russell Wilson, pour un club aussi dépendant des exploits de son quarterback. Opéré du majeur de la main droite une pour blessure subie face aux Rams, leur magicien pourrait être indisponible pour une durée de 4 à 8 semaines pendant lesquelles les Seahawks devront s’unir pour ne pas s’effondrer.

Sale soirée pour Wilson et les Seahawks !


26- ATLANTA FALCONS (2-3) Week 5 : vic. 27-20 vs NYJ ; Préc. : 28

À Londres face aux NY Jets, les Falcons ont bien failli rajouter un chapitre passionnant à leur splendide ouvrage « 50 nuances de lose ». En avance 20 à 3 à la mi-temps, ils se font une frayeur au tea time mais s’en sortent avec le touchdown de la délivrance dans les dernières minutes. Au passage, ils découvrent les vertus du Tight-End rookie Kyle Pitts qui signe son meilleur match avec 9 réceptions pour 119 yards et un touchdown. 


27- NEW YORK GIANTS (1-4) Week 5 : déf. 20-44 @ DAL ; Préc. : 26

Les bienfaits du succès à New Orleans n’auront pas duré bien longtemps. Une semaine plus tard, les Giants s’inclinent à Dallas en perdant trois titulaires majeurs : Daniel Jones (QB), Saquon Barkley (RB) et Kenny Golladay (WR). La situation pourrait vite dégénérer si les G-Men ne trouvent pas de solutions pour combler les vides avant d’affronter les Rams, les Chiefs et les Raiders au programme des trois prochaines semaines.


28- MIAMI DOLPHINS (1-4) Week 5 : déf. 17-45 @ TB ; Préc. : 27

Aucune surprise dans la défaite à Tampa, mais l’addition est salée face aux champions en titre. L’expérience des co-coordinateurs offensifs George Godsey et Eric Studesville tourne au fiasco. Espérons que les retours prochains de Tua Tagovailoa et de Will Fuller puisse amener un redressement, car l’inquiétude est sérieuse. 


29- HOUSTON TEXANS (1-4) Week 5 : déf. 22-25 vs NE ; Préc. : 32
   
Les Texans ont sorti tout ce qu’ils avaient en magasin pour tenter de venir à bout des Patriots. Encore trop justes, ils échouent dans la dernière ligne droite malgré une performance très correcte du quarterback rookie Davis Mills. Galère, épisode 5. 


30- NEW YORK JETS (1-4) Week 5 : déf. 20-27 @ ATL ; Préc. : 29

La compréhension du jeu NFL de Zach Wilson reste trop sommaire pour assurer un semblant de régularité, comme l’indique le sack subi à 20 secondes de la fin contre les Falcons. L’apprentissage se poursuit pour le diamant (très) brut des Jets. 


31-  DETROIT LIONS (0-5) Week 5 : déf. 17-19 @ MIN ; Préc. : 31

Les défaites crève-cœur s’enchainent et les Lions courent toujours après leur premier succès, même s’ils méritent le prix de la combativité. 


32- JACKSONVILLE JAGUARS (0-5) Week 5 : déf. 19-37 vs TEN ; Préc. : 30

C’est sa vie privée, mais comment éviter que la chose n’enflamme la toile en deux secondes en 2021 ? Malgré les excuses, le Head Coach Urban Meyer a fait preuve d’un manque de jugeote flagrant dans le « lap dance gate », qui ne fait pas bon ménage avec la fonction. 
C’est le carton rouge de la semaine (à égalité avec Jon Gruden).


>