Power Ranking NFL : Les Rams corrigent les Buccaneers

beIN SPORTS

Les Rams corrigent les Buccaneers, et prennent la 1ère place de notre classement (totalement subjectif, je vous le rappelle). C’est le monde à l’envers : Les Raiders et les Broncos sont invaincus et en tête de l’AFC West tandis que les Chiefs sont derniers. Sam Darnold goûte à trois victoires successives avec les Panthers et les Cardinals de Kyler Murray restent aux aguets. Dans la bas du classement, l’apprentissage est difficile pour les superstars de la dernière Draft, Trevor Lawrence et Zach Wilson, secoués dans leurs trois premiers matchs.

Voici nos « Power rankings » avant la Week 4

1. Los Angeles Rams (3 victoires - 0 défaite) ; (+1 place, par rapport à la semaine passée)
 

Les Rams ont frappé un grand coup en battant les champions en titre, sans aucune équivoque. Si le jeu de course reste perfectible, côté passe ils imposent leurs schémas. Matthew Stafford a totalement digéré le système de Sean McVAy et lance 4 nouvelles passes de TD (70% p.comp. / 9 TD / 1 iNT / 942 yds sur la saison). Quant à la défense, entre Aaron Donald et Jalen Ramsey, L.A. est entre de bonnes mains. La stat : 40 victoires-0 défaite sous McVay lorsque les Rams mènent à la Mi-temps. Solide !

2. Tampa Bay Buccaneers (2-1) ; (-1)


La défaite chez les Rams n’est pas la surprise de l’année, mais elle incite à faire le point. En défense, le Pass-Rush est stagnant (3 sacks en 3 matchs) et la blessure au genou du Cornerback Jamel Dean complique encore la tâche en couverture de passe.

En attendant de trouver des solutions, l’attaque devra mieux contrôler le rythme et Tom Brady aura l’occasion de rectifier le tir face à son ancien club lors de son « homecoming » au Gilette Stadium (Buccaneers at Patriots ; Sunday Night Football, en direct sur beIN SPORTS). Accessoirement, avec 68 yards à la passe, il deviendra le nouveau recordman de la NFL devant Drew Brees (80358 yards sur l’ensemble de sa carrière).

3. Buffalo Bills (2-1) ; + 5


Les Bills avaient gardé le frein à main face à Pittsburgh, mais en humiliant Miami et en écrasant Washington,  semblent avoir trouvé son rythme. Après un début de saison heurté, Josh Allen a fait un découpage au Laser de la défense de Washington avec 358 yards dans les airs et un total de 5 touchdowns (4 passes, 1 course). Les Bills ne devraient pas ralentir face à Houston. Attention toutefois à ne pas se projeter trop tôt sur la Week 5 et la revanche de la dernière finale de l’AFC chez les Chiefs de Kansas City.

4. Green Bay Packers (2-1) ; +5
 

Menés 28-27…37 secondes à jouer…Aucun temps-mort…qui souhaiteriez-vous voir diriger votre attaque ? A Green Bay, la réponse est dans les murs : Aaron Rodgers. Face à San Francisco, le big boss prend les commandes sans paniquer et conduit Mason Crosby vers un field goal décisif au buzzer. Avec Magic Rodgers, le plafond reste très élevé pour Green Bay. Mais pour vivre plus sereinement il faudra soigner la ligne offensive et s’appliquer davantage défensivement.  

5. Las Vegas Raiders (3-0) ; +1


Une avance rapide de 14 points des Dolphins au 1er QT n’aura pas suffi à couper l’élan des Raiders. Comme en première semaine, les hommes de John Gruden arrachent une victoire en prolongation à domicile et réalisent le trois sur trois pour la première fois depuis 2002, l’année de leur dernier Super Bowl. Avec 1203 yds (401 yds de moy. Par match), Derek Carr est leader de la NFL à la passe et répond à ses détracteurs. Oui, le quarterback des Raiders est un passeur d’élite.

6. Baltimore Ravens (2-1) ; -1


Il a fallu le plus long field goal de l’histoire (Justin Tucker – 66 yards) pour battre les Lions à la toute dernière seconde, dans un match que les Ravens auraient pu se simplifier. Manque de concentration et de multiples erreurs ont mis Baltimore en grand danger danger, mais une semaine après avoir réussi un somptueux comeback face aux Chiefs, Lamar Jackson and Co. trouvent encore la solution. Ça passe un peu juste, mais ça passe !

7. Cleveland Brown (2-1) ; +3
 

Face aux Bears, Myles Garrett et la défense des Browns transforment le Quarterback rookie Justin Fields en piñata vivante en lui infligeant 9 Sacks. En attaque, les Browns s’appuient sur un jeu de course ultra-dominant et comptent déjà huit touchdowns au sol, quand aucune autre équipe n’a fait mieux que cinq. Cleveland reste sur deux victoires à domicile face à deux adversaires modestes et devra confirmer en déplacement chez les Vikings et les Chargers lors des deux prochains matchs.

8. Arizona Cardinals (3-0) ; -1
 

Menés 19 à 10 au 3ème QT, les Cardinals ont dû lutter plus que de raison pour venir à bout des Jacksonville Jaguars. Mais chaque semaine le confirme, Kyler Murray est l’un des plus gros casse-tête de la NFL. Ses 1005 yards à la passe, le placent en troisième position derrière Carr et Brady et il continue de faire peser une double menace avec 7 passes de Touchdown et 3 à la course. Reste à savoir s’il pourra poursuivre sur sa lancée, dans le duel pour la 1ère place de la NFC West chez les Rams.  

9. Los Angeles Chargers (2-1) ; +8
 

Si cela peut servir de référence, les Chargers ont remporté deux de leurs trois derniers matchs face aux Chiefs et comme l’année dernière, parviennent à s’imposer sur le terrain de leurs rivaux de l’AFC West (vict. 30-24). La victoire est d’autant plus belle qu’elle récompense des choix audacieux (Ou incensés !) en fin de match. À 24 partout et à 50 secondes de la fin, Brandon Staley décide de jouer une 4ème tentative plutôt que de tenter un field goal et Justin Herbert lui donne raison en lançant une 4ème passe de touchdown « clutchissime ». Mahomes et les Chiefs ne seront sans doute pas les derniers à se casser les dents sur cette équipe des Chargers.

10. San Francisco 49ERS (2-1) ; -6
 

Malgré un réveil tardif, les Niners reviennent fort face aux Packers de Green Bay et prennent même l’avantage 28-27 à 37 secondes de la fin… Malheureusement, on connaît la fin. Aaron Rogers sort un lapin de son chapeau et ruine tous leurs efforts. Leçon à retenir : ne pas démarrer les matchs au ralenti. La concentration est irrégulière, mais une défense de haut niveau combinée à schéma offensif bien huilé font tout de même de San Francisco l’une des équipes les mieux équipées de la NFC.

11. Kansas City Chiefs (1-2) ; -9
 

Pour la première fois de l’ère Patrick Mahomes, les Chiefs connaissent un bilan négatif et sont derniers de leur division. Mais qu’on se rassure pour KC, tout ira bien … à condition d’arrêter de jouer les Père Noël ! Les Chiefs menaient au 4ème QT de leurs deux derniers matchs, mais des pertes des ballons critiques les ont condamnés. Comme il ne faut pas compter sur une défense qui a encaissé 29, 36 et 30 points, l’attaque n’a pas le droit à l’erreur. Si l’on voit le verre à moitié plein, à quelques détails près, ils pourraient tout aussi bien faire partie des équipes invaincues. Alors, pas de crise majeure.

12. Tennessee Titans (2-1) ; -1
 

Il est encore très tôt, mais on ne voit pas d’où peut venir la menace pour les Titans dans l’AFC south, après leur convaincante victoire face aux Colts d’Indianapolis. Derrick Henry enchaîne avec 113 yards au sol, une semaine après avoir marché sur Seattle. Tennessee s’offre une deuxième victoire consécutive qui estompe la déception de la défaite en première semaine face aux Cardinals.

13. Carolina Panthers (3-0) ; +2
 

Le niveau de leurs adversaires nourrit un certain scepticisme sur le niveau réel des Panthers, mais après 3 victoires, l’optimisme est de mise. Sous ses nouvelles couleurs, le potentiel du Quarterback Sam Darnold semble enfin se révéler et en défense, les Panthers ont tous les arguments nécessaires, dont une tendance à martyriser les quarterbacks adverses (14 sacks, #1 NFL). En revanche, l’inquiétude plane autour de la superstar Christian McCaffrey, touché aux ischios et sans doute indisponible pour plusieurs semaines. Un test à Dallas en dira plus sur les Panthers ce Week-end.

14. Denver Broncos (3-0) ; +2


Difficile de se faire une opinion précise sur les Broncos, car leurs trois premiers adversaires n’ont pas encore gagné le moindre match (Giants, Jaguars, jets). Au moins, Denver n’a pas tergiversé en s’imposant de 10, 14 et 26 points, derrière une défense bien préparée et un excellent début de saison de Teddy Bridgewater. Le Quarterback est en tête de la ligue avec 76.8% de passes complétées et protège parfaitement le ballon. Qu’en sera-t-il face aux Ravens qui leur rendent visite ce Week-end ?  

15. Dallas Cowboys (2-1) ; -2
 

En trois semaines, Dallas est passé tout près d’une victoire à Tampa, s’est imposé chez les Chargers et vient de régler le compte des Eagles de Philadelphie (Vict. 41-21). Dak Prescott orchestre une attaque bourrée de talent et en défense, les Cowboys sont en tête de la ligue avec 8 ballons volés en trois matchs (6 interceptions, deux fumbles). Devant leur public pour les deux prochains matchs, les Cowboys ont une réelle occasion de solidifier leur position dans la NFC.

16. New Orleans Saints (2-1) ; +3
 

Une semaine après avoir craqué chez les Panthers, les Saints se rachètent à New England, avec une défense qui inflige 3 Interceptions au Quarterback Rookie Mac Jones. Le plan de match offensif passe par l’immense Alvin Kamara, mais des interrogations subsistent sur les capacités de Jameis Winston à prendre le relai si le besoin se présente, lui qui n’a pas encore franchi barre des 150 yards à la passe ses trois premiers matchs.

17. Cincinnati Bengals (2-1) ; +9
 

Le projet de reconstruction du coach Zac Taylor est peut-être en train de prendre forme. En tout cas, les Bengals n’ont pas laissé de place au doute à Pittsburgh avec une pression constante de leur défense sur Ben Roethlisberger (4 sacks, 2 interceptions) et 3 passes de Touchdown de Joe Burrow. Bonus : le receveur rookie Ja’Mar Chase se régale. L’ancien coéquipier de Burrow à LSU en est déjà à 4 touchdowns sur réception cette saison.

18. Minnesota Vikings (1-2) ; +3

Après deux courtes défaites (Prolongation à Cincinnati et défaite d’un point à Arizona), les Vikings parviennent à riposter face aux les Seahawks de Seattle en inscrivant 23 points sans réponse pour s’imposer 30 à 17. Kirk Cousins joue en confiance derrière une bonne protection et distribue efficacement la balle à Justin Jefferson et Adam Thielen. À noter qu’en l’absence de Dalvin cook, le Running Back Alexander Mattison réussit le match de sa vie avec un total de 168 yards. Les Vikings tenteront de confirmer lors des deux prochains matchs à domicile face aux Browns et aux Lions.

19. Seattle Seahawks (1-2) ; -7


Malheureusement, si Russell Wilson ne joue pas à un niveau exceptionnel, les Seahawks se montrent beaucoup plus vulnérables. La défense contre la passe est moyenne et contre la course, seule celle des Chiefs de Kansas City fait pire. Les Seahawks ont laissé glisser un avantage de 14 points face Aux Titans la semaine passée et s’écroulent après avoir mené de 10 points chez les Vikings. La pression monte pour rester au contact des grosses écuries de la NFC West, les Rams, les Cardinals et les 49ers.

20. Miami Dolphins (1-2) ; +3


Les Dolphins y ont cru à Vegas en menant 14-0 au 1er Quart-temps, mais le momentum a été stoppé par un safety et les Raiders ont marqué 25 points consécutifs avant de s’imposer à la dernière seconde de la prolongation. En l’absence de Tua Tagovailoa (cotes fracturées), Jacoby Brissett a montré de belles choses au poste de QB, mais entre appels de jeux suspects et une ligne offensive bousculée, il va falloir cravacher pour espérer retrouver le niveau de la saison passée.

21. New England Patriots (1-2) ; -3


C’est une chose de gérer une avance et c’en est une autre de courir derrière le score. Les Patriots se sont retrouvés dans ce cas de figure face aux Saints, et n’ont pas pu s’appuyer sur Mac Jones pour les ramener dans le match. Le quarterback rookie lance trois interceptions et on voit mal comment les Patriots pourront contrôler le rythme si Jones est obligé de tenter 50 passes par match. Le titre de rookie de l’année prend du plomb dans l’aile et les Patriots font un pas en arrière.

22. Philadelphia Eagles (1-2) ; -2
 

Les Eagles ont fait illusion en poussant les 49ers jusqu’au bout en week 2, mais ont explosé face à leurs rivaux de la NFC east à Dallas. Entre 13 pénalités (35 en 3 matchs - record de la franchise), une exécution très approximative en attaque et une défense qui a laissé en moyenne plus de 5 yards par course à Tony Pollard et Ezekiell Elliott, un meilleur travail de préparation s’impose pour le head Coach de 1ère année Nick Sirianni, visiblement débordé.

23. Pittsburgh Steelers (1-2) ; -9


Difficile de faire plus polyvalent que Najee Harris. Le Running Back rookie a porté 14 ballons et attrapé 14 passes contre les Bengals. Mais même s’il déborde d’énergie, il ne pourra pas à lui seul redresser la barre pour les Steelers. Un Roethlisberger vieillissant, une ligne offensive remaniée et toutes les craintes émises en début de saison prennent forme semaine après semaine. Les Steelers sont en train de couler et auront besoin de récupérer TJ Watt pour se donner une chance face aux Packers cette semaine.

24. Washington Football Team (1-2) ; -2
 

Le fait d’arme de la saison reste la victoire à l’arrachée face aux Giants, mais la Football team est passée à la moulinette à Buffalo, incapable de tenir la cadence imposée par Josh Allen. En défense, le talent est peut-être un peu surcoté.

25. Chicago Bears (1-2) ; -1


Titularisé pour la première fois en l’absence d’Andy Dalton, le rookie Justin Fields s’est fait piétiner par la défense des Browns en subissant un total de 9 sacks. Sans identité offensive et sans la moindre créativité, les Bears ne vont nulle part.

26. Indianapolis Colts (0-3) ; -1


Côté plus, les Colts sont sûrement la meilleure des 5 équipes sans aucune victoire. Mais les sous-performances de la ligne offensive, les receveurs non démarqués et le style risqué de Carson Wentz sont tout autant de problèmes à régler pour rencontrer le succès. Il y a de l’espoir, mais il y a du boulot.

27. Detroit Lions (0-3) ; +1
 

Il s’en est fallu d’un rien pour que les Lions s’offrent un succès de référence contre les Ravens de Baltimore, mais entre un field goal historique et une potentielle erreur d’arbitrage, le compteur des Lions reste bloqué à 0 victoire. Ce n’est pas faute de se battre ! Malgré un effectif de niveau inférieur, les Lions ont tenu la dragée haute à trois gros adversaires (49ers, Packers, Ravens). Souhaitons que leur engagement finisse par porter ses fruits.

28. Atlanta Falcons (1-2) ; -1
 

Face aux Giants, la défense des Falcons donne enfin des signes de vie et Atlanta enregistre sa première victoire. L’inspiration offensive reste limitée depuis la nomination du coach Arthur Smith. On aimerait voir Kyle Pitts plus impliqué dans le plan de match offensif. Peut-être contre Washington.

29. Houston Texans (1-2) ; +1
 

Malgré les efforts louables du Quarterback David Mills, la saison de Houston s’est encore assombrie depuis la blessure de Tyrod Taylor. Au-delà Brandin Cooks, les Texans diposent d’un réservoir de talent réduit et pourraient connaître une très longue saison.

30. New York Giants (0-3) ; -1
 

Le Background « Patriots » de Joe Judge avait redonné espoir aux fans du « Big Blue », mais les semaines passent, les erreurs s’accumulent et les résultats stagnent. Faut-il déjà envisager de se concentrer sur la saison 2022 ? Les Giants vont mal.

31. Jacksonville Jaguars (0-3) ; +1


Comme Peyton Manning en 1998, Trevor Lawrence a lancé au moins deux interceptions dans les trois premiers matchs de sa carrière, il y a donc de l’espoir… Lawrence progresse, mais doit impérativement réduire le nombre de pertes de balle (7 interceptions et 2 fumbles en trois matchs). Prochaine étape, chez les Bengals dans un duel face à Joe Burrow (Thursday night football, en direct sur beIN SPORTS)

32. New York Jets (0-3) ; -1


Le baptême du feu se poursuit à Denver pour Zach Wilson. 2 Interceptions / 5 sacks et une défaite 26 à 0 dans les Rocheuses pour le numéro 2 de la draft. Long is the road !


>