Playoffs NFL - Les Packers et les Titans déjà au tapis !

Reuters

Les fins de matches, au bout du suspense ont souri aux 49ers et aux Bengals, qui ont profité d'erreurs aussi grossières que fatales de leurs adversaires. Au Lambeau Field glacial (-12° celsius) et enneigé, qui portait bien son nom après l'immense désillusion ressentie par les fans, les Packers ont craqué dans le 4e quart-temps. Cela s'est produit à cinq minutes du terme, sur un renvoi au pied de leurs dix yards, contré par la défense californienne. Le ballon est retombé dans les mains de Talanoa Hufanga, parti au touchdown pour égaliser (10-10). K.O. debout, l'équipe du Wisconsin ne s'est jamais remis de ce fait de jeu et le quarterback Aaron Rodgers, qui a réussi 20 passes sur 29 pour 225 yards avalés n'a pu forcer la décision

Au contraire, Robbie Gould, d'un tir au but de 45 yards, offrait la victoire (13-10) à San Francisco qui sera opposé dimanche prochain aux Tampa Bay Buccaneers chammpions en titre ou aux Los Angeles Rams. Pour Rodgers, qui échoue à 38 ans à atteindre la finale de conférence nationale avec les Packers, son avenir avec la franchise et même en NFL reste incertain.

Neuf sacks

 

A Nashville, c'est aussi un tir au but de 52 yards, réussi par Ewan McPherson à 4 secondes de la sirène, après une interception de sa ligne défensive vingt secondes plus tôt, qui a offert la victoire aux Bengals (19-16). Le score venait de pourtant revenir à égalité et les Titans, meilleure équipe de la saison régulière et à ce titre exempte du 1er tour la semaine passée, semblait enfin en mesure de pouvoir prendre les devants au score pour la première fois. Mais si leur défense a fait vivre l'enfer au jeune quarterback Joe Burrow, N.1 de la draft 2020, saqué neuf fois - record égalé dans un match de play-offs -, Cincinnati a pu inscrire un touchdown par Joe Mixon à la course, sur 16 yards.

Tennessee a trouvé la faille deux fois, d'abord par le running-back Derrick Henry pour égaliser à 6-6 au 2e quart-temps, puis par A.J. Brown à la réception d'une passe de 33 yards de Ryan Tannehill en toute fin de 3e quart-temps, là encore pour revenir à 16-16. Mais c'est la défense des Bengals qui a eu le dernier mot. La franchise de l'Ohio qui n'a plus atteint la finale de la conférence depuis 1988, affrontera dimanche prochain les Kansas City Chiefs ou les Buffalo Bills. 

 


>