Zion Williamson, le coup dur

Reuters

Une pré-saison impressionnante après une draft attendue comme jamais. Pour les Pelicans, avoir réussi à enrôler Zion Williamson ressemble à une opportunité magistrale. Et c’est bien entendu toujours le cas malgré cette vilaine blessure au ménisque du genou droit, qui l’a contraint à passer sur le billard lundi et va empêcher la star des prochaines années de débuter réellement en NBA avant, au mieux, la mi-décembre ! Ce sera un cadeau de Noël pour les Pelicans et la NBA mais l'attente risque d'être longue...

C’est d’autant plus crispant et frustrant pour la franchise de la Nouvelle-Orléans que l’ancien de Duke a tout cartonné en pré-saison avec 23,3 points de moyenne et 71% de réussite et des dunks dans tous les sens. Une promesse véritablement alléchante quand on sait que les meilleurs rookies parviennent globalement, peu ou prou, à maintenir les mêmes statistiques en saison régulière. A tel point que la NBA avait programmé les Pelicans pour le match d’ouverture face à Toronto, le champion NBA sortant. Le symbole d’une nouvelle ère pour la Nouvelle-Orléans, celle de Zion Williamson.

Il n’en reste pas moins que l’inquiétude est réelle autour de la nouvelle star de la NBA. C’est évidemment un monstre athlétique mais ses 129 kilos, ce qui en fait le joueur le plus lourd de la Ligue, représentent un handicap certain. Les traumatismes pour les articulations ont déjà fait des dégâts alors qu’il va seulement débuter en NBA. Un championnat au rythme complètement fou avec ses 81 matches de saison régulière, sans parler des playoffs. Une adaptation semble primordiale si celui qui est déjà comparé à LeBron James veut effectivement exploser et surtout durer en NBA.