Philadelphie prend une option

Jusqu'à la dernière minute, Philadelphie a eu besoin de s'employer pour venir à bout de Nets diminués et pourtant relégués à 22 points au début du quatrième quart-temps (123-117). Dans une fin de match compliquée, Joel Embiid et Ben Simmons sont revenus sur le parquet pour stopper un 21-2 de Brooklyn, et assurer l'essentiel : une victoire. Ce succès, le troisième d'affilée pour les Sixers, est d'autant plus important qu'il pourrait avoir des conséquences importantes sur la fin de la saison.

Philadelphie remporte sa série face à Brooklyn


Les hommes de Doc Rivers ont remporté bien plus qu'un match ce mercredi soir. Ils ont pris un ascendant en prévision des play-offs. D'un point de vue mental même si Kevin Durant ou James Harden étaient absents, mais surtout au niveau comptable. Philadelphie est désormais le seul leader de la Conférence Est. Avec un bilan identique à l'entre-deux, les deux équipes se sont enfin départagées. Et plutôt deux fois qu'une. Avec deux succès en trois matchs face à Brooklyn pendant la saison régulière, les Sixers ont l'assurance de terminer devant en cas d'égalité grâce à un meilleur bilan dans les confrontations directes. Ce joker n'est pas négligeable en prévision des play-offs. « C'était très important. On veut terminer en tête de la Conférence Est », a avoué Ben Simmons. Ce mercredi soir, Phila a virtuellement pris deux victoires d'avance sur son adversaire du jour et peut-être raflé l'avantage du terrain pour la finale de la Conférence Est. Et c'est très important quand on connaît le rendement des coéquipiers de Joel Embiid au Wells Fargo Center (21-5 cette saison, 31-4 l'an passé). Le pivot camerounais a d'ailleurs profité de cette nouvelle sortie dans son jardin pour réaliser un grand match dans un choc au sommet : 39 points, 13 rebonds, 2 passes décisives, 2 contres. Ce genre de performances face à un concurrent direct pour les places d'honneur pourrait avoir son importance pour une autre échéance de la fin de saison : l'élection du MVP de la saison régulière.

 

Doc Rivers reste préoccupé


Même si le natif de Yaoundé évolue à son meilleur niveau, son équipe peut encore progresser. Et la franchise basée en Pennsylvanie va pouvoir profiter de son succès étriqué face aux Nets pour définir ses axes de travail à l'approche de l'été. Autoritaires, les Sixers ont besoin de rester concentrés jusqu'au bout pour apprendre à mieux conclure les matchs et s'éviter une frayeur comme celle de ce mercredi. Cela passera notamment par une meilleure défense en transition à en croire les propos de Doc Rivers en conférence de presse d'après-match. « On a gagné le match. Je suis heureux que l'équipe n'ait pas laissé filer la victoire. Souvent dans un tel scénario, vous finissez par perdre et ça fait mal. A la fin, qu'importe l'issue, on a mené de 18 ou 20 points mais on aurait pu mener de beaucoup plus. Selon moi, notre défense en transition a été notre seul point faible ce soir. Malgré notre avance, on n'a pas été bons dans ce domaine et c'est la source de mes préoccupations », a reconnu l'entraîneur de 59 ans. Cette défaillance a obligé son équipe à rester concernée jusqu'au buzzer et ça n'est pas forcément une mauvaise chose dans ce qui était la possible répétition générale d'un duel clé dans la course au titre pendant les play-offs.

 


>