NBA : Milwaukee, le règne jusque dans les stats

Reuters

Meilleure franchise de la Ligue avec 39 victoires pour 6 défaites, Milwaukee règne sans partage cette saison encore sur la Conférence Est. Premier bilan de la NBA déjà l’an passé (60v - 22d), l’équipe du Wisconsin avait chuté en finale de Conférence face au futur champion, Toronto. Cette année, la donne a changé et la concurrence n’est pas en ordre de marche. Kawhi Leonard n’est plus là pour guider et sublimer les Raptors, Philadelphie n’a toujours pas trouvé la bonne formule, le Heat semble manquer d’expérience et les Celtics, mais aussi les Pacers, s’appuient sur un collectif sans véritable star. Mais qui donc pourrait empêcher alors les Bucks de rejoindre les Finales NBA pour la première fois depuis 1974 ?

La saison des joueurs du Wisconsin ressemble pour le moment à une autoroute quatre voies. Facile vainqueur des Bulls lundi soir lors du Martin Luther King Day, Milwaukee domine le reste de la NBA sur les parquets mais aussi dans quasiment toutes les catégories statistiques. L’équipe de Giannis Antetokounmpo affiche cette saison la deuxième attaque de la Ligue (113.2 pts) derrière Dallas, mais aussi le deuxième meilleur pourcentage d’adresse (48.2 FG%) derrière les Lakers et évidemment, le rythme de jeu (le fameux « pace ») le plus soutenu des 30 franchises.

Attaque, rebonds, défense : Milwaukee sait tout faire

Sous les panneaux ? Là encore, c’est tout bonnement excellent puisque la formation de Mike Buldenhozer est celle qui capte le plus de rebonds de toutes la NBA (49.1 rbs/m). Mieux, Milwaukee est aussi la formation qui défend le mieux sa raquette, puisqu’elle alloue seulement 36.3 pts/m à ses opposants dans la peinture (Toronto, deuxième, affiche 41.9 pts). Les présences près du cercle de Giannis Antetokounmpo et surtout de Brook Lopez, deuxième meilleur contreur de la Ligue, participe à cette solidité.

Enfin côté défense, celle des Bucks est de loin la plus hermétique de la Ligue (101.3 pts encaissés/m) et logiquement, c’est aussi elle qui offre le pourcentage de réussite au tir le plus faible à ses adversaires... C’est dire à quel point les Hornets ne partiront pas avec les faveurs des pronostics vendredi soir à l’AccorHotels Arena pour le tant attendu NBA Paris Game.