NBA : Les Suns revendus pour plus de trois milliards de dollars ?

Reuters

Le prochain propriétaire des Suns est prévenu. Phoenix a beau ne pas être le plus gros marché NBA, comparé à ceux de New York ou Los Angeles, s’offrir la franchise de l’Arizona, secouée par l’affaire Robert Sarver, aura un prix. Les médias américains évoquent une somme supérieure à 3 milliards de dollars.  

Robert Sarver s’était offert le club pour 400 millions de dollars en 2004. Une somme qui paraît modique aujourd’hui alors que le prochain contrat TV pourrait faire encore exploser les revenus de la ligue. À titre de comparaison, les Wolves du Minnesota ont été la dernière franchise à avoir été rachetée, en 2021, par Marc Lore et Alex Rodriguez, qui avaient dû débourser 1,5 milliard de dollars.   

Éclaboussé par des accusations de racisme et de sexisme, l’actuel propriétaire de la franchise a été suspendu un an par la ligue, ainsi qu’à une amende de 10 millions de dollars. La NBA l’aurait par la suite incité à se retirer en vendant la franchise de Phoenix, plutôt que de s’engager dans un long combat judiciaire contre lui.  

L’annonce de cette revente a été vécue comme un soulagement par nombre d’acteurs NBA qui jugeaient la sanction trop clémente. Des nombreux joueurs ont protesté en coulisses auprès d’Adam Silver, le grand patron de la ligue, qui se serait activé pour faire comprendre à Robert Sarver que le mieux serait qu’il cesse d’être propriétaire.


>