NBA : Les Knicks, toujours plus haut

Reuters

Mais jusqu'où s'arrêteront-ils ? Alors que de nombreux observateurs avaient prévu une nouvelle saison compliquée pour les Knicks, force est de constater que New York est l'équipe surprise de ce début de saison en NBA. Après deux récentes victoires du côté du Madison Square Garden, contre les Sacramento Kings (140-121) et les Indiana Pacers (110-107), la franchise de la « Big Apple » a enchaîné dans la nuit de dimanche à lundi avec un 3eme succès de suite. En déplacement à la Little Caesars Arena, les Knicks ont en effet logiquement dominé les Detroit Pistons sur leurs terres (90-109) et ont désormais un bien beau bilan de 18 victoires en 35 matchs, soit le 4eme de la Conférence Est à bientôt mi-saison.

 

Une belle récompense pour Randle


Pour cela, l'équipe de Tom Thibodeau a encore une fois pu compter sur un très bon match de Julius Randle, auteur de 25 points, 8 rebonds et 6 passes, et bien aidé dans le Michigan par R.J. Barrett (25 points) et Alec Burks (16 points). Décidément intenable cette saison, le joueur passé par les Los Angeles Lakers et les New Orleans Pelicans au début de sa jeune carrière sera d'ailleurs présent à Atlanta le 7 mars prochain pour le All-Star Game, après avoir été désigné remplaçant à l'Est par les entraîneurs. Un choix fort qui vient récompenser le bon début de saison de la franchise. Mais avant cela, un déplacement pour affronter les San Antonio Spurs et la réception des Pistons est au menu avant l'événement qui marque la mi-saison.

 

Et maintenant, les playoffs ?


En tout cas, les Knicks peuvent pour le moment pleinement savourer les débuts réussis de Leon Rose, nommé président il y a presque un an, et de Thibodeau, l'ancien assistant de New York (1996-2003), qui est en train de redonner vie à une équipe d'ordinaire plutôt habituée aux dernières places à l'Est. « Je ne le savais pas, mais ça fait du bien d’être à 50 % de victoires. C’est la première fois que je suis à 50 % de victoires depuis bien longtemps », confiait d'ailleurs récemment Derrick Rose, revenu récemment du côté de la « Big Apple. » Après ce début de saison très prometteur, les fans des Knicks peuvent désormais rêver de retrouver les playoffs dans quelques mois, eux qui n'ont plus goûté à ça depuis 2012-13.

Knicks 109, Pistons 90 :

 


>