NBA : Lakers, Heat, Bulls… Qui sont les gagnants de la free agency ?

Reuters

Los Angeles Lakers

La franchise californienne a totalement reconstruit son effectif, en incorporant pas moins de huit nouveaux noms : Russell Westbrook, Kendrick Nunn, Malik Monk, Carmelo Anthony, Wayne Ellington, Kent Bazemore, Trevor Ariza et Dwight Howard. Une équipe taillée pour jouer les premiers rôles autour évidemment du duo LeBron James-Anthony Davis. Très expérimenté, l’effectif a une pancarte de finaliste en puissance dans le dos, même si la complémentarité de Russell Westbrook avec les deux autres stars des Lakers peut poser question.

Miami Heat

Sweepé au premier tour des derniers Playoffs par les Bucks, le Heat a décidé de sortir l’artillerie lourde. Finaliste en 2020, la formation floridienne a attiré Kyle Lowry dans un « sign-and-trade » mais aussi P.J Tucker, Markieff Morris tout en prolongeant Duncan Robinson, Dewayne Dedmon et surtout Jimmy Butler. Sur le papier, Miami va faire office de candidat au titre et prend déjà date avec Brooklyn et Milwaukee pour une place au sommet de la Conférence Est.

Chicago Bulls

Intrigante, la free agency des Bulls est porteuse d’espoir pour la franchise de l’Illinois. Avec les arrivées de Lonzo Ball, DeMar DeRozan et Alex Caruso, Chicago reconstruit un effectif très fiable, déjà pourvu de Nikola Vucevic et Zach Lavine ou encore du jeune ailier fort Patrick Williams, 4ème choix de la draft l’an passé. Si le cinq de départ devrait manquer de « spacing », Chicago a tout de même fier allure et énormément de talent en attaque. A Billy Donovan maintenant de travailler la cohésion défensive de sa troupe. Dans ce sens, la perte de Thaddeus Young pourrait se révéler dommageable.

Brooklyn Nets

A l’Est encore, Brooklyn a plutôt bien réussi sa free agency en attirant un sixième homme de luxe en la personne de Patty Mills tout en prolongeant Bruce Brown et Blake Griffin. Le départ de Jeff Green va être compensé par la signature de James Johnson et avec le Big Three Kevin Durant – James Harden – Kyrie Irving, les Nets seront cette année encore parmi les favoris pour le trophée Larry O’Brien. Battue au match 7 par les Bucks en demi-finale de Conférence, l’équipe new-yorkaise a fait ce qu’il fallait pour franchir un nouveau palier.

New York Knicks

Moins flashy que celles des franchises ci-dessus, la free agency des Knicks a été bien pensée. La signature d’Evan Fournier est une très belle addition au groupe de Tom Thibodeau. L’arrière tricolore ne sera resté que quelques mois à Boston et à Big Apple, l’ancien du Magic devrait trouver de la stabilité. Son tir extérieur et ses facilités en attaque vont soulager Julius Randle et apporter de la variété offensive, chose qui a manqué à New York en Playoffs. En plus du Français, les Knicks ont prolongé Nerlens Noel, Taj Gibson et Derrick Rose. Du travail bien fait en somme pour la formation du Madison Square Garden.

 


>