NBA : James Harden, l'heure de vérité ?

Reuters

Houston mené 2-1, y a-t-il quelque chose néanmoins à reprocher à James Harden ? Pas vraiment. Extrêmement adroit sur les trois premiers matchs (29/55 au tir soit 52% d'adresse dont 11/23 à 3-pts), James Harden ne force pas et développe un très bon basket. Souvent doublé par la défense californienne depuis le game 2, le MVP 2018 a bien compris qu'il devait faire confiance à ses coéquipiers. C'est ce qu'il montre pour le moment et au-delà de son nombre de passes décisives (21), The Beard joue juste face à Los Angeles. Avec 12 ballons perdus, il est aussi en-dessous de ses standards habituels en saison régulière.

Le problème, c'est que cela ne suffit pas pour les Texans et à l'heure d'entamer la quatrième manche cette nuit (01h - beIN SPORTS 1), Houston doit absolument éviter d'être breaké par les Angelenos. Et une question se pose : James Harden et son numéro 13 doivent-ils en faire plus, au risque d'en faire trop ?

Le 4ème quart-temps, son point faible

Dans les deux défaites des Fusées, l'arrière a été étonnamment discret dans le dernier quart-temps, celui où chaque tir compte. Avec seulement 10 points inscrits (5 + 5) et seulement 7 shoots tentés, Harden n'a pas franchement pris ses responsabilités, laissant Russell Westbrook à la manœuvre (12 tirs). Un constat qui n'a pas été soulevé en conférence de presse d'après-match. A tort ?

Après avoir fait basculé le premier tour contre OKC en faveur de Houston grâce à une pépite défensive sur Luguentz Dort, c'est maintenant de l'autre côté du terrain que James Harden va devoir se faire violence. Marquer des points, a priori, la plus célèbre barbe de la Ligue sait y faire.

James Harden

 


>