NBA [J-3] Les Lakers à la conquête du titre !

beIN SPORTS

Car les Lakers sont de retour

Presque dix ans après leur dernier titre, les Angelenos font de nouveau partie de la caste des favoris pour l’obtention du trophée Larry O’Brien. Et c’est déjà une grande nouvelle. Absente des Playoffs depuis 2013, la franchise californienne a raté son objectif de retrouver la post-season l’an dernier, malgré l’arrivée en grande pompe de King James. Mais tout cela devrait être de l’histoire ancienne au printemps prochain, puisque la direction, délestée de la présence de Magic Johnson, a réussi son été en signant Anthony Davis, Danny Green, Quin Cook, Avery Bradley ou encore Dwight Howard. Exit la jeunesse dorée incarnée par Lonzo Ball et Brandon Ingram et place à l’expérience au Staples Center. Los Angeles veut retrouver le haut du tableau et s’en est donné les moyens.

Car LeBron James est revanchard

La première saison dans la Conférence Ouest du quadruple MVP a déçu. Blessé en décembre dernier, le King a vu sa nouvelle équipe s’écrouler durant son absence et à son retour, celui-ci n’a rien pu faire pour relancer la mécanique. Pour la première fois depuis 13 ans, le natif d’Akron a loupé les Playoffs et forcément, la superstar de Los Angeles entend remettre les pendules à l’heure. C’est en tout cas l’avis de Jacques Monclar (voir plus bas) qui voit le King « marquer son territoire » d’entrée de jeu cette saison.

Car le mano a mano avec les Clippers promet

Les signatures de Paul George et Kawhi Leonard dans l’autre franchise de L.A amènent à un constat : les deux meilleures formations de la Ligue sont peut-être bien à Los Angeles. Le premier derby de la Cité des Anges est d’ailleurs programmé dès l’ouverture de la saison le 22 octobre. Idéal pour lancer les hostilités et remettre au goût du jour une rivalité devenue désuète ces dernières années, la faute à des Purple and Gold au fond du trou après la retraite de Kobe Bryant. Avec aussi les Warriors dans la division Pacific, la bataille de Californie s’annonce dantesque.

Quid de la défense ?

15ème défense de la Ligue l’an passé, Los Angeles doit impérativement progresser pour s’affirmer parmi les candidats au titre. Les recrutements de Danny Green, d’Avery Bradley ou encore de Dwight Howard vont dans ce sens, sans pour autant apporter un gage de réussite. Le premier n’a plus autant d’impact que lors de ses années à San Antonio, même chose pour le second à son époque de Boston et quant au pivot, il va falloir qu’il accepte son rôle de remplaçant en relais de JaVale McGee.

La présence d’Anthony Davis dans la peinture va tout de même grandement aidée les extérieurs de l’équipe, et si Rajon Rondo et Kentavious Caldwell-Pope demeurent sérieux, LeBron James aura moins de travail à fournir de ce côté du terrain. Petite assurance pour les Angelenos sur le banc avec Frank Vogel, réputé pour vouloir des joueurs concernés sur le boulot défensif et qui avait fait des Pacers l’une des meilleures équipes défensives de la NBA.

Pour la première fois de sa carrière, Anthony Davis va évoluer dans une top team. Et cela change tout. Parmi les joueurs les plus dominants du championnat, l’ailier fort de 26 ans va former dans la Cité des Anges un duo effrayant avec LeBron James. Offensivement, l’arsenal d’Unibrow est quasiment parfait et en défense, Davis ne ménage pas sa peine pour dissuader ses opposants. La seule inquiétude à son sujet ? Un physique fragile, qui a encore causé des frayeurs en Lakers en présaison avec une alerte au pouce droit, finalement sans conséquence.

S’il souhaite avant tout évoluer au poste d’ailier fort, on devrait aussi retrouver l’ex-Pelican en position de pivot lorsque Frank Vogel souhaitera jouer sur du small ball avec LeBron James au poste 4. L’association entre les deux hommes promet énormément et devrait aussi beaucoup soulager LeBron en attaque. Méfiance toutefois en cas d’échec : Davis sera free agent dès l’été prochain et libre de quitter les Lakers…

Meneurs : Rajon Rondo, Quin Cook, Alex Caruso

Arrières : Danny Green, Avery Bradley, Troy Daniels

Ailiers : LeBron James, Kentavious Caldwell-Pope, Jared Dudley

Ailiers forts : Anthony Davis, Kyle Kuzma, Jared Dudley

Pivots : JaVale McGee, Dwight Howard, DeMarcus Cousins

4ème de la Conférence Ouest

La bataille de l’Ouest s’annonce extrêmement serrée entre les principales têtes d’affiche de la Conférence que sont les Rockets, les Clippers, les Nuggets ou encore les Blazers. Pour obtenir a minima l’avantage du terrain, les Angelenos ne devront pas rater leur démarrage et espérer garder un Anthony Davis en pleine forme. Si l’ailier fort ainsi que LeBron James évitent les passages à l’infirmerie, gare au tremblement de terre en Californie !