NBA : Harden-Westbrook, jusqu'où peuvent-ils aller ?

Reuters

Ils veulent du respect. Même s’ils ont remporté deux des trois derniers titres de MVP, Russell Westbrook et James Harden sont régulièrement critiqués. Jusqu’au sein de la NBA. Les deux joueurs qui prennent le plus de tirs au sein de la ligue derrière Bradley Beal ont d’ailleurs chacun un rival bien identifié : Damian Lillard pour Westbrook, et Giannis Antetokounmpo pour Harden. Même si, avec ce dernier, cela s’est limité à du trash-talking par médias interposés, alors que le duel Lillard-Westbrook a lui été bouillant sur le parquet.

Tout était d’ailleurs parti d’une blague du "Greek Freak" lors de la draft du All-Star Game. Il avait choisi Kemba Walker plutôt qu’Harden, meilleur marqueur de la NBA (34,4 points), car il voulait "quelqu’un qui va faire des passes". Un chambrage qui avait beaucoup amusé LeBron James, l’autre capitaine d’équipe du match des étoiles, mais beaucoup moins "The Beard". Harden s’était défendu, mais il sait qu’il n’aura le respect qu’il mérite qu’en cas de titre. "Oui, et je vais l’avoir", confiait-il à ESPN.

Une première depuis Kobe et Shaq


"Je suis très, très confiant, a-t-il poursuivi, questionné sur les chances des Rockets d’aller au bout. Tant qu’on n’a pas de blessures… Et on a presque trouvé notre rythme défensivement. On va être durs à battre." Une chose est sûre : après des débuts compliqués, l’association des deux hommes fonctionne, alors que leur attirance pour leur ballon pouvait laisser supposer le contraire. Encore plus depuis que Mike D’Antoni, lui aussi en recherche de respect malgré deux titres de meilleur entraîneur de l’année, a opté pour le "small ball" ultime avec PJ Tucker (1,96m) en pivot après le départ de Clint Capela aux Hawks.

En février, les deux hommes sont d’ailleurs entrés dans l’histoire, en devenant le premier duo à tourner à plus de 30 points de moyenne sur un même mois depuis Kobe Bryant et Shaquille O’Neal aux Lakers en 2001 ! Il y a pire référence… Reste à voir si cela pourrait aussi marcher en play-offs pour la franchise texane, qui occupait la sixième place de la conférence Ouest avant l’interruption de la saison en raison de la pandémie de coronavirus.