NBA - Golden State : Une amende mais pas de suspension pour Green



Les dirigeants des Warriors ont fait preuve de magnanimité. Alors que la préparation de la saison NBA bat son plein, la franchise californienne a dû gérer un grave incident entre Draymond Green et Jordan Poole. En effet, lors d’une séance d’entraînement, les deux joueurs en sont venus aux mains et ce dernier a reçu un coup de poing. Alors que l’affaire a été rendue publique par le site people TMZ, Draymond Green a très vite présenté ses excuses et a pris la décision de se mettre en retrait des Warriors, souhaitant « donner de l’espace » à son équipe et surtout à son coéquipier. Une mise à l’écart qui ne durera toutefois pas longtemps. En effet, si l’ailier fort a reçu une amende dont le montant n’a pas été communiqué de la part de ses dirigeants, ces derniers ont pris la décision de ne pas le sanctionner sur le plan sportif à quelques jours du début de la saison régulière.

La sanction contre Green décidée collectivement


Sans minimiser l’importance de cet incident, Steve Kerr a confirmé ce mardi face à la presse la teneur de la sanction touchant Draymond Green. « C'est la plus grande crise que nous ayons eue depuis que je suis entraîneur ici, a confié celui qui est également le sélectionneur de l’équipe des Etats-Unis. Nous ne sommes pas parfaits mais nous allons nous appuyer sur l'expérience que nous avons ensemble au cours des neuf dernières années et croire que c'est la meilleure décision pour notre équipe. » A l’occasion de cette conférence de presse, Steve Kerr a confirmé que la sanction décidée à l’encontre de Draymond Green a fait l’objet d’un débat interne avec l’intéressé mais également l’ensemble de ses coéquipiers dont Jordan Poole, auquel le manager général de la franchise californienne Bob Myers a pu se joindre. Alors que les Warriors vont ouvrir la saison 2022-2023 avec la réception des Los Angeles Lakers le 18 octobre prochain, la franchise de Bay Area entend laisser cette affaire derrière elle.

>