NBA : Face aux blessures, LeBron James se montre très critique

LeBron James avait un message à faire passer. Déjà éliminé de la course au titre, le joueur des Los Angeles Lakers a réagi au travers de son compte officiel Twitter face à la cascade de blessures en NBA. En effet, alors que James Harden est écarté des terrains tout comme Kyrie Irving du côté des Brooklyn Nets, ce sont les Los Angeles Clippers qui ne pourront pas compter sur Kawhi Leonard ce mercredi face au Utah Jazz. C’est cette dernière blessure qui a fait sortir le « King » de ses gonds sur les réseaux sociaux. « Personne n’a voulu m’écouter au début de la saison. Je savais exactement ce qui aller arriver, déclare ainsi LeBron James. Tout ce que j’ai voulu, c’est protéger le bien-être des joueurs qui, en fin de compte, sont la base et le but de notre jeu. » Aux yeux du joueur des Los Angeles Lakers, tout vient d’un « pur manque de repos avant le début de la saison ».


James regrette que le business supplante la santé des joueurs


En effet, alors que la saison 2019-2020 s’est conclue à Orlando le 12 octobre dernier, la reprise de la saison a été fixée au 22 décembre. De son côté, LeBron James avait milité pour une ouverture de l’exercice 2021-2022 pour le Martin Luther King Day, soit le 18 janvier dernier. Mettant en avant le fait que « huit, voire même neuf, All-Stars ont dû manquer des matchs de play-offs, un record dans l’histoire de la NBA », le numéro 23 des Lakers regrette que durant « le meilleur moment de l’année pour la ligue et les fans », « un grand nombre de nos joueurs favoris manquent à l’appel ». Mettant en avant la connaissance de « son corps et de sa manière de fonctionner tout au long de l’année », LeBron James assure parler « pour la santé de tous nos joueurs », assurant qu’il « déteste voir autant de blessures à cette époque de l’année ». S’excusant auprès des fans pour cette situation, le natif d’Akron avance également « tout ce qui touche au business et aux autres facteurs qui entrent en compte » et qui a poussé la NBA a réduire l’intersaison. C’est, en effet, sous la pression des diffuseurs que la ligue a relancé la saison pour Noël et pas quatre semaines plus tard.

>