NBA - Draft 2021 : Cunningham premier choix, fortunes diverses pour les Français

Panoramic

Sans surprise, c'est bien Cade Cunningham qui a succédé à Anthony Edwards (Minnesota) en tant que numéro 1 de la draft. En effet, véritable phénomène de cette cuvée 2021, le meneur-arrière issu de l'université d'Oklahoma State (19 ans, 2,03m) a été cette nuit le premier choix des Detroit Pistons. Un an après avoir choisi le Français Killian Hayes, qui dispose d'un profil assez similaire, la franchise du Michigan devrait donc miser sur ce jeune duo pour tenter de retrouver des couleurs.

A voir comment Dwane Casey, l'entraîneur des pensionnaires de la Little Caesars Arena, fera pour faire cohabiter les deux joueurs cette saison. Derrière Cunningham, ce sont l'arrière Jalen Green (Houston Rockets) et le pivot Evan Mobley (Cleveland Cavaliers) qui ont été pris, un trio finalement assez logique. En revanche, la petite surprise est venue ensuite des Toronto Raptors qui ont sélectionné l'ailier fort Scottie Barnes, laissant ainsi le meneur-arrière Jalen Suggs aux Floridiens du Orlando Magic.

Cade Cunningham est le premier choix de la draft 2021 :

 

 

Begarin drafté, des « two-way contract » pour Ayayi et Pons


En revanche la 75eme draft, qui s'est tenue cette nuit au Barclays Center à Brooklyn, a été plus compliquée pour les quatre Français inscrits. Comme en 2018, il a fallu attendre le deuxième tour pour voir le premier Bleu à être choisi. Joueur cette saison au Paris Basketball (Pro B), Juhann Begarin a été pris par les Boston Celtics en 45eme position. De ce fait, l'arrière n'a pas encore un contrat garanti avec la franchise aux 17 titres.

Non draftés, Joel Ayayi et Yves Pons ont dû attendre la fin de la cérémonie pour retrouver un peu le sourire. D'après Adrian Wojnarowski, le premier va rejoindre les Los Angeles Lakers via un « two-way contract », alors que le deuxième devrait en faire de même du côté des Memphis Grizzlies. Ayayi et Pons auront donc une belle carte à jouer en Summer League pour espérer se faire une place en Floride et dans le Tennessee. En revanche, pour le moment, Olivier Sarr, le dernier Français, n'a lui pas trouvé preneur.

NBA Draft 2021 : les cinq premiers choix !

 

 


>