NBA : Davis, Ingram, DeRozan... Les points chauds de la Free Agency 2020

Reuters

Anthony Davis est indéniablement le plus grand nom de la liste des joueurs qui seront agents libres cet été. Echangé aux Pelicans lors de la dernière intersaison, l’intérieur des Lakers, qui possède une player option, devrait rester chez les Angelenos et signer un contrat maximum. Un contrat maximum que doit également parapher Brandon Ingram. Envoyé à la Nouvelle-Orléans par les Lakers dans le cadre de l’échange de Davis, il est le seul autre All-Star de cette année à être "libre" cet été. Et les Pelicans, qui auront le dernier mot puisque "BI" est restricted free agent, comptent bien lui faire signer un bail longue durée.

Quid de DeRozan et Hayward ?

D’autres noms intriguent au sein de cette liste. Notamment ceux de DeMar DeRozan (Spurs) et Gordon Hayward (Celtics). Deux joueurs qui possèdent une "player option" et décideront donc de leur futur. Mais une autre équipe parviendra-t-elle à les attirer avec une offre alléchante, alors qu’ils peuvent toucher 27 et 34 millions de dollars s’ils restent dans leurs franchises respectives ? Cela reste à voir. Chez ceux qui seront libres, sans restriction, les plus courtisés seront sans doute Danilo Gallinari, auteur d’une excellente saison avec le Thunder, Fred VanVleet, le facteur X des Raptors, et Montrezl Harrell (Clippers), qui n’a jamais autant marqué de points ni pris de rebonds durant toute sa carrière.

Drummond aussi sur le marché

Joe Harris (Nets), Marcus Morris (Clippers), Serge Ibaka (Raptors), Hassan Whiteside (Blazers), Paul Millsap (Nuggets), Davis Bertans (Wizards), Aron Baynes (Suns), Christian Wood (Pistons), Derrick Favors (Pelicans), Harry Giles III (Kings) ou Furkan Korkmaz (76ers) seront aussi totalement libres, alors que Bogdan Bogdanovic (Kings) et Chris Boucher (Raptors) vont eux être restricted free agents.

Du côté des joueurs ayant une player option, on trouve également Andre Drummond (Cavaliers), Otto Porter (Bulls), Jerami Grant (Nuggets), Tim Hardaway Jr. (Mavericks), ainsi que deux Français : Evan Fournier (Magic) et Nicolas Batum (Hornets), respectivement promis à 17 et 24 millions d’euros. Mais leur situation est bien différente. Car si Fournier risque d’être demandé, Batum, qui est même sorti de la rotation à Charlotte, devrait lui aller bout de son contrat.