NBA : Cameron Johnson, explosion sur le tard

Reuters

Jouer des Finales NBA à 25 ans ? Pourquoi pas. Les disputer dans sa saison sophomore ? C'est plus rare. C'est là tout le paradoxe du début de carrière de Cameron Johnson. Fan de Michael Jordan, l'ailier de 25 ans porte le numéro 23 comme His Airness. Ce ne fut pas toujours le cas en universitaire où après trois ans de fac à Pittsburgh avec le même numéro que MJ, Cameron Johnson a terminé son cursus à... North Carolina, avec le chiffre 13 dans le dos (le numéro 23 est retiré chez les Tar Heels).

P.J. Tucker s'en souviendra longtemps

Sélectionné en 11ème position de la draft 2019 par les Timberwolves, Cameron Johnson est envoyé dans la foulée dans l'Arizona avec Dario Saric en échange de Jarrett Culver. Une très bonne pioche pour Phoenix. Très vite intégré dans la rotation, le rookie montre un talent certain pour la défense et le tir longue distance. Et pour ces premiers Playoffs, Cameron Johnson ne déçoit pas. Il y a eu bien sûr ce poster dunk absolument dingue sur P.J. Tucker, mais pas seulement.

Avec quasiment 44% de réussite à 3-pts, l'ailier de 2,03m, souvent placé dans le corner, est ultra-prolifique sur la post-season et sanctionne à tout va. Son coup de chaud dans le 3ème quart-temps du match 3 (10 pts) a même permis à Phoenix de revenir sur les talons des Bucks, avant de craquer. Longiligne, Cameron Johnson se révèle aussi comme un défenseur talentueux et opportuniste face aux postes 2-3. Un joueur au multiple talent, membre imminent de la rotation de Monty Williams et parmi les figures de la jeune classe des Suns.


>