NBA : Ben Simmons peut-il détrôner Rudy Gobert ?

Reuters

Rudy Gobert reprendra-t-il sa place sur le trône, un an après avoir laissé sa couronne à Giannis Antetokounmpo ? Double détenteur du trophée de Défenseur de l’Année (2018, 2019), Rudy Gobert se dégage comme le favori pour revenir tout en haut de la hiérarchie des défenseurs, à quelques matchs de la fin de la saison régulière… A moins que Ben Simmons ne rafle la mise sur le gong ! Le meneur des 76ers a prêché pour sa paroisse tout au long de cette campagne 2020-2021 dans l’optique de glaner le trophée, parfois jusqu’à l’excès. Au moment de clore les votes, force est de constater que l’Australien n’a pas parlé pour rien, en témoigne le dernier « Power Ranking » publié par NBA.com.

Dans une course à cinq qui s’apparente finalement plus à un mano a mano entre Gobert et Simmons, le numéro 25 de Philadelphie coche de plus en plus de cases pour remporter le fameux Defensive Player of the Year. De retour au sommet de la Conférence Est avec les Sixers (et sur une série de six victoires de rang), le natif de Melbourne voit gonfler sa cote grâce à la forme du moment. Mais pas seulement…

25 ans après Gary Payton ?

Sur les 8 dernières saisons, le vainqueur du DPOY a toujours fait partie de l’une des deux meilleures défenses de la Ligue aux points encaissés. Et Philadelphie, 8ème l’an passé de ce classement, a fait un bond spectaculaire à la deuxième place, juste devant… Utah ! Sixième meilleur intercepteur et second joueur à dévier le plus de ballons, Simmons est aussi un monstre de polyvalence sur le terrain et sa capacité à défendre les cinq positions jouent logiquement pour lui au moment de le comparer à Rudy Gobert. Suffisant pour empocher la mise ?

C’est moins certain d’autant que Gobert performe dans à peu près toutes les catégories défensives possibles, des tirs contestés (2e) au pourcentage de réussite accordé à ses adversaires directs (1er) en passant par les contres par match (2e). Une candidature là-aussi bien remplie pour l’intérieur tricolore, qui devra batailler jusqu’au bout pour être le quatrième joueur à remporter au moins une troisième fois la récompense après Dikembe Mutumbo (4), Ben Wallace (4) et Dwight Howard (3). Pour Ben Simmons, la tâche serait encore plus historique puisque l’Australien deviendrait, en cas de sacre, le premier meneur depuis Gary Payton (1996) à gagner le trophée.


>