Julius Randle prêt à lâcher le ballon aux Knicks

Reuters

Alors que les New York Knicks étaient l’équipe qui jouait le moins vite en 2020/21 (30e en termes de possession par match), elle était encore à la 29e place de la NBA l’an passé. Pourquoi ? Parce que Tom Thibodeau aime contrôler le jeu de ses formations, qui ont toujours eu des tempos faibles, mais également parce qu’il n’a jamais trouvé de meneur fiable, capable de relancer rapidement sans faire trop d’erreurs.

Le coach espère que l’arrivée de Jalen Brunson permettra de régler ce problème. Si l’ancien des Dallas Mavericks est aussi efficace et sûr qu’espéré, cela ouvrira beaucoup de choses pour la franchise de “Big Apple », qui pourra jouer plus vite. C’est d’ailleurs ce à quoi s’attend Julius Randle, qui a perdu du poids cet été pour courir et jouer sur un rythme plus élevé.

"C'est comme ça que le jeu évolue", explique l'ailier fort. "Il y a tellement plus de possessions, de matchs avec beaucoup de points. Donc, c'est juste la façon dont la ligue évolue et un ajustement que tout le monde doit faire. Je veux m'adapter et jouer plus vite, jouer avec et sans ballon. Pour moi, être en bonne forme est toujours le plus important. J'en tire de la fierté. Chaque année, j'essaie de regarder en arrière et de voir comment m'ajuster pour être meilleur, jouer plus vite. Et être efficace."

Cette année, ça pourrait donc également passer par le fait de lâcher le ballon pour Julius Randle, pourtant habitué à jouer beaucoup d’isolations depuis son arrivée à New York.


>