Harden: "Je crois en Russell"

Reuters

L'avis de James Harden sur l'arrivée de Russell Westbrook aux Houston Rockets était attendu, il est désormais donné. Vendredi, pour Houston Chronicle, "The Beard" s'est enfin exprimé sur ce fameux duo qu'il va former la saison prochaine avec le meneur de jeu. Et, une chose est sûre, c'est que le MVP de la saison 2017-2018 ne boude pas son plaisir de retrouver son ex-coéquipier, avec qui il avait évolué de 2009 à 2012 au Thunder d'Oklahoma City. 

"Je suis très heureux. C’est un nouveau chapitre, et je sais qu’il est aussi très heureux. Il est à OKC depuis 11 ans, et c’est un nouveau chapitre pour lui. On l’accueille les bras ouverts [...] C’est mon pote depuis qu’on a 10 ou 11 ans. Evidemment, on a été coéquipiers pendant trois ans, mais aujourd’hui, nous sommes à des stades différents de nos carrières. Je suis motivé par cette opportunité", a tout d'abord déclaré Harden, pour le quotidien américain. 

"On trouvera des solutions"

Toutefois, une vraie question se pose depuis que "Brodie" a posé ses valises dans le Texas. Est-ce que les deux stars seront compatibles ? Une interrogation qui laisse planer le doute quand on sait que les deux joueurs ont une véritable manie à garder le ballon en main. Pour la statistique, sur les 5 dernières années, Harden (34,8%) et Westbrook (35,3%) sont ceux qui touchent le plus de ballons par match dans toute la ligue, selon Parlons Basket. Or, avoir deux profils uniquement captivés par la possession de balle dans une seule et même équipe n’est généralement pas signe de bonne entente. Un constat qui, néanmoins, n'inquiète pas le natif de Los Angeles.

 "On a joué ensemble en NBA et aux Jeux olympiques. Quand on a du talent comme ça, ça marche tout seul. On communique. On se donne à fond, possession après possession. On trouve des solutions [...] Ça va marcher. C’est une question de confiance. Je crois en lui, et il croit en moi. Vu le groupe qu’on possède et ce qu’on a déjà accompli ensemble, ça devrait être une transition facile pour bien l’intégrer et les choses se feront [...] J’entends beaucoup de choses négatives, 'on ne peut pas faire ça, il ne peut pas faire ça, ils ne peuvent pas faire ça…' Mais on trouvera des solutions. Je suis motivé, et je sais que le reste de la franchise aussi. C’est le moment", a ajouté celui qui vient de déclarer forfait pour le Mondial en Chine avec Team USA. Reste à confirmer ces paroles avec des actes désormais, et ce, dès la reprise de la NBA, en octobre prochain.