Exhibition : Wembanyama a porté Boulogne-Levallois face au G-League Ignite

Panoramic


Victor Wembanyama a une nouvelle fois fait le show à Henderson, Nevada. Deux jours après une défaite face au G-League Ignite, une équipe composée de joueurs prometteurs aux portes de la NBA, Boulogne-Levallois a pris sa revanche avant de rentrer en France pour revenir à l’ordinaire du championnat de Betclic Elite. Un match que les « Mets » ont bien démarré sous l’impulsion d’Aaron Henry (24 points, 10 rebonds). Toutefois, Victor Wembanyama s’est très vite mis en évidence des deux côtés du parquet et débloquant son compteur après un peu moins de six minutes de jeu dans le premier quart-temps, que la formation francilienne a conclu avec quatre points d’avance. Une entame de match qui a surtout vu Scoot Henderson, rival annoncé de Victor Wembanyama pour la place de numéro 1 de la prochaine Draft, se blesser très rapidement après un choc genou contre genou avec le Français. Sans son leader, l’Ignite a toutefois su réagir durant le deuxième quart-temps, poussé par Leonard Miller (16 points, 8 rebonds), et faire la course en tête jusqu’à la pause atteinte avec une avance d’une longueur pour l’équipe américaine.


Wembanyama au four et au moulin


Au retour sur le parquet du Dollar Loan Center, le match a tourné au bras de fer entre les deux formations. L’Ignite a toutefois su placer un coup d’accélérateur dans les trois dernières minutes du troisième quart-temps avec Aubrey Dawkins (19 points) et Marcus Graves (15 points, rebonds, 7 passes) à la manœuvre. Menés de douze points à douze minutes du terme de la rencontre, l’équipe dirigée par Vincent Collet a connu un début de dernier quart-temps compliqué avec l’écart qui est reparti à la hausse pour atteindre seize longueurs. C’est alors que Victor Wembanyama, qui a joué 37 minutes, est sorti de sa boîte pour relancer les Metropolitans. Avec une ligne de statistiques qui a impressionné plus d’un observateur (36 points, 11 rebonds) malhré un manque d’efficacité à longue distance (2 sur 7 à trois points), « Wemby » a su inverser la tendance. Marquant les deux derniers points du match sur lancers francs, il offre une victoire de prestige à Boulogne-Levallois (106-112) sous les yeux de Rudy Gobert mais a surtout marqué des points en vue de la prochaine Draft, dont il pourrait être le premier Français à prendre la première position.

>