Durant finit le travail

Reuters

Comme on se retrouve… Pour la deuxième année consécutive, Golden State et Houston se croiseront en playoffs. Mais cette fois, les deux plus grosses armadas de l’Ouest, voire de la ligue, s’affronteront dès les demi-finales de conférence. Une affiche qui s’annonce indécise, les Rockets ayant gagné trois de leurs quatre matches de saison régulière face aux Warriors. Mais un autre championnat commence en phases finales et les doubles tenants du titre sont visiblement en train de monter en régime.

Lors du match 6 de leur série du premier tour face aux Los Angeles Clippers (129-110), cette nuit au Staples Center, les joueurs de Steve Kerr ont augmenté l’intensité défensive, ce qui leur a permis de prendre assez rapidement l’ascendant (72-53 à la mi-temps). Un écart qu’ils ont aussi construit offensivement, portés par un Kevin Durant des grands soirs. Deux jours plus tôt, à l’occasion du cinquième acte, ses 45 points n’avaient pas suffi. Alors "KD" a passé la vitesse supérieure et signé une prestation record.

Le calvaire de Williams

L’ailier All-Star a ainsi rendu la meilleure copie de sa carrière en playoffs, terminant avec 50 points (à 15/26 aux tirs dont 6/14 derrière l’arc), 6 rebonds et 5 passes décisives. De quoi maintenir à distance des Californiens pourtant accrocheurs, à l’image de Danilo Gallinari (29 points, 5 rebonds), Shai Gilgeous-Alexander (22 points, 6 passes) ou encore d’un Patrick Beverley en triple-double (11 points, 11 rebonds, 14 passes). Mais il en aurait fallu beaucoup plus pour priver les Warriors de la victoire.

Les Clippers auraient pu espérer mieux si Lou Williams, d’ordinaire si précieux en sortie de banc, n’avait pas vécu un tel calvaire (8 points et 7 passes à… 3/21). Sans son apport, ils n’avaient aucune chance. Lorsqu’ils sont revenus à près de dix longueurs, en fin de troisième quart-temps, ils ont été refroidis par Kevin Durant, donc, mais aussi Stephen Curry, auteur de 24 points avec une cheville douloureuse, et Draymond Green (16 points, 14 rebonds, 10 passes). Ça promet pour la suite.