Denver (encore) au pied du mur

Reuters

Jamal Murray était partout. Mais malgré tous ses exploits, le meneur des Nuggets, deuxième meilleur marqueur du match avec 32 points, derrière Anthony Davis (34 points), n’a pu empêcher le revers des siens contre les Lakers jeudi soir (108-114). Voilà donc les joueurs de Denver menés 3-1 dans cette finale de la conférence Ouest. Une habitude pour cette équipe, entrée dans l’histoire de la NBA après avoir remonté deux fois consécutivement un tel déficit, face au Jazz puis aux Clippers. 

Jamal Murray se prend pour Michael Jordan dans le Top 5 !

L'impact de Dwight Howard


Mais l’autre équipe de Los Angeles a quelque chose en plus : son duo Davis-LeBron James, qui a encore fait beaucoup des dégâts. Et c’est James (26 points, 9 rebonds et 8 passes) qui a d’ailleurs demandé à son coach, Frank Vogel, de défendre sur Murray dans le dernier quart temps, afin de le ralentirEt ça a payé, même si Murray a tout de même réussi à inscrire 10 points dans cette ultime période. D’autant que Nikola Jokic (16 points, 7 rebonds et 4 passes), gêné par les fautes et bien contenu par Dwight Howard, titularisé à la place de JaVale McGee et auteur d’un double-double (12 points et 11 rebonds), n’a pas su se montrer décisif dans le money-time. 

 

La bataille du rebond décisive

Et si Mike Malone s’est ensuite beaucoup plaint du manque de lancers francs accordés à son équipe (23 contre 35 pour les Lakers), il a surtout reconnu que le match s’est décidé au niveau de la bataille du rebond, perdue 41-33. D’autant plus que leurs adversaires ont marqué 25 points en deuxième chance, dont 18 en première mi-temps. "C’est la raison de notre défaite, a confié le coach de la franchise du Colorado. Le plus décevant, c’est que ça a commencé dès l’entre-deux. Et je pense que Dwight Howard a eu un impact énorme sur le match." Et c'est toute la physicalité des Lakers que les Nuggets ont eu beaucoup de mal à contenir, comme le concédait aussi Malone. Il va pourtant bien falloir pour tenter de rester en vie samedi, alors que Denver est au pied du mur pour la septième fois depuis le début des play-offs. 

NBA : Les Lakers survivent au show Murray !