Antetokounmpo sur les traces de Jordan ?

Panoramic

Giannis Antetokounmpo n’est pas tout seul. S’il avait été peu aidé trois jours plus tôt à Phoenix, il a cette fois pu compter sur Khris Middleton (18 points, 7 rebonds et 6 passes) et Jrue Holiday (21 points et 9 passes) pour enfin battre les Suns dimanche (120-100), et revenir ainsi à 2-1 lors de ces finales NBA qui sont encore loin d’avoir livré leur verdict. Déjà dos au mur pour retour des finales à Milwaukee après 47 ans d’attente, les Bucks avaient bien besoin de leur trio au niveau, mais aussi de l’apport de Bobby Portis (11 points et 8 rebonds) en sortie de banc.

> Les Bucks reviennent dans la course ! <

Un club très fermé

Auteur de 42 points jeudi, le « Greek Freak » a lui encore fait très fort en compilant 41 points, 13 rebonds et 6 passes. Et il devient le sixième joueur de l’histoire à réussir à inscrire au moins 40 points lors de deux matchs consécutifs des finales, après Jerry West, Rick Barry, Michael Jordan, Shaquille O'Neal et LeBron James. Mais peut-il réussir à rattraper Jordan, le seul joueur à avoir accompli cette performance lors de quatre rencontres de rang ? C’était en 1993, lors des finales entre les Bulls et… les Phoenix Suns, qui n’étaient plus jamais arrivés à ce niveau depuis.

"Je ne suis pas Michael Jordan"

"Je ne suis pas Michael Jordan, a-t-il balayé en conférence de presse. Tout ce qui m’importe, c’est de remporter le prochain match." Il savoure surtout de pouvoir (re)jouer, lui qui a cru sa saison terminée après une blessure au genou gauche qui lui a fait manquer les deux derniers matchs de la finale de conférence face aux Hawks. "Mon genou avait doublé de volume, j’étais donc un peu inquiet. Mais quand j’ai passé l’IRM, ils m’ont dit que j’avais une chance de revenir, même si je n’étais pas à 100%. J’étais extrêmement heureux", s’est-il ainsi rappelé. Et son niveau de jeu n’épate même plus ses partenaires et son coach Mike Budenholzer, qui a souligné à quel point le double MVP faisait "tant de belles choses". Et ils espèrent tous que ça va continuer…

>