Natation : Remise d'une leucémie, Rikako Ikee retrouve l'ambition

Rikako Ikee compte bien retrouver son meilleur niveau. La Japonaise, qui a éclaboussé les Jeux Asiatiques en 2018, a dû mettre sa carrière de nageuse de haut niveau entre parenthèses face à la maladie. La native d’Edogawa a, en effet, été diagnostiquée d’une leucémie en février dernier. Ce cancer de la moelle osseuse a nécessité une chimiothérapie qui, comme elle l’annonce sur son site officiel, a été perturbée par des complications qui ont retardé sa rémission et contraint l’équipe médicale à pratiquer une greffe de cellules souches au niveau de sa moelle osseuse. Un protocole de traitement qui a été couronné de succès puisque Rikako Ikee a pu quitter l’hôpital, comme elle l’a annoncé elle-même sur les réseaux sociaux ce mardi.


Ikee déjà focalisée sur Paris 2024


Une fin de traitement qui va permettre à la nageuse de reprendre l’entraînement dès qu’elle s’en sentira capable. Mais ce sera sous les ordres d’un nouveau staff technique puisque son entraîneur de toujours a depuis pris sa retraite. Ce qui est certain, c’est que celle qui a remporté les 50m, 100m et relais 4x100m nage libre, les 50m et 100m papillon ainsi que le relais 4x100 m quatre nages lors des Jeux Asiatiques 2018 déborde d’ambition pour l’avenir. « Je suis enfin sorti de l'hôpital. Ce fut de longues et dures journées, mais j'ai reçu de nombreux soutiens et maintenant je veux simplement retrouver ma vie d'avant, a assuré Rikako Ikee sur les réseaux sociaux. Je vise désormais les Jeux de Paris 2024 et je travaillerai dur pour décrocher des médailles. » Ses concurrentes sont prévenues, Rikako Ikee va revenir avec les dents longues.