Natation - Championnats du monde : Wattel décroche l'argent sur 100m papillon

Panoramic
Et de deux pour l'équipe de France ! Ce dimanche, à la Duna Arena du côté de Budapest en Hongrie, la natation tricolore a glané une deuxième médaille aux championnats du monde, après le titre remporté, la veille, par Léon Marchand, en quatre nages, sur la distance du 400 mètres. La nageuse du jour se nomme Marie Wattel. Cette dernière, aujourd'hui âgée de 25 ans, a décroché l'argent en papillon, sur la distance du 100 mètres. Pour ce faire, la Tricolore a signé un temps de 56.14, soit son nouveau record personnel mais également un tout nouveau record de France, pour échouer derrière la favorite américaine Torri Huske, vainqueur dans un temps de 55.64. Quant au podium du jour, il a été complété par la Chinoise Zhang Yufei, dans un temps de 56.41.

Première médaille individuelle mondiale pour Wattel


Marie Wattel, championne d'Europe sur la distance en 2020, enrichit donc encore un peu plus son palmarès, pour ce qui est sa toute première médaille mondiale individuelle. En relais, Wattel avait réussi à en glaner une, en bronze, dans des championnats du monde. C'était en 2019, du côté de Gwangju, sur le 4x100m nage libre mixte. "Il y a beaucoup de soulagement... J'ai plusieurs fois été au milieu et je n'ai pas assuré et perdu en terminant sixième, septième ou huitième. Je me suis battue jusqu'au bout et là je nage encore plus vite qu'à Tokyo. J'ai respecté la stratégie : à Tokyo, j'étais partie trop fort et j'avais craqué sur la fin. Je n'ai pas de regrets, j'ai encore une belle marge de progression", a-t-elle notamment confié au micro de France Télévisions.

Le dos français toujours aussi en forme


Chez les hommes, Yohann Ndoye-Brouard, aujourd'hui âgé de 21 ans et parti à la ligne d'eau numéro cinq, s'est qualifié pour la finale du 100m dos, après avoir remporté la première demi-finale, dans un temps de 52.72. En revanche, c'est terminé pour Mewen Tomac (20 ans), parti à la ligne d'eau numéro six et qui échoue à la neuvième place sur l'ensemble de ces demi-finales, après sa quatrième place dans cette même demi-finale. Chez les dames, la Française Emma Terebo, aujourd'hui âgée de 23 ans et partie ligne dos numéro trois, disputera également la finale du 100m dos, après avoir arraché le huitième et dernier temps des demi-finales, en 1:00.06, en terminant quatrième de sa demie. En revanche, pas de miracle pour Analia Pigree, aujourd'hui âgée de 20 ans et partie ligne dos numéro huit, seizième et dernière de ces demi-finales, après avoir terminé dernière de cette même demi-finale. Sur 200 mètres nage libre, le Français Jordan Pothain, aujourd'hui âgé de 27 ans et parti ligne dos numéro huit, a signé le quinzième temps des demi-finales, après avoir fini dernier de sa demie, et ne disputera donc pas la finale.

>